Participez au recensement des vers luisants…

Publié le 15/07/2021 - 14:00
Mis à jour le 16/07/2021 - 14:55

Une enquête nationale est lancée jusqu’au 31 août 2021 afin de permettre à toutes celles et ceux qui croisent des vers luisants de les signaler au Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI).

Cette enquête est relayée dans le région Bourgogne-Franche-Comté par le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés, l’OPIE Franche-Comté et la Société d’histoire naturelle d’Autun - OFAB.

Améliorer les observations

D’après le CBNFC-ORI, en 2020, 102 communes ont fait l’objet d’au moins une observation de vers luisants, dont 60 communes nouvellement renseignées. L’espèce est dorénavant connue de manière contemporaine dans 352 communes en Bourgogne-Franche-Comté.

En 2019, le CBNFC-ORI a pointé un manque de données notamment sur les départements de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort qui ne comptaient que sept communes avec des observations de Lampyre à eux deux.

En 2020, une amélioration de la connaissance sur ces territoires a été constatée avec dorénavant 22 communes comprenant au moins une observation de ver luisant.

À propos du ver luisant

"Ver luisant" est un nom qui est parfois attribué à plusieurs espèces. Ici, il ne s’agit pas de la luciole mais d’un autre coléoptère de la famille des Lampyridae : Lampyris noctiluca.

Ce coléoptère anciennement très commun est connu pour la capacité des femelles aptères à produire une lumière verte pour attirer les mâles ailés. Cette espèce, prédatrice de limaces et autres escargots, semble avoir régressé suite à la forte utilisation de produits chimiques contre ces ravageurs des potagers. Mais cette régression semble aussi être corrélée à l’artificialisation des sols.

En 2015, l’Observatoire des vers luisants, porté par le CNRS et le Groupe Associatif Estuaire, lance une enquête de science participative sur le ver luisant à l’échelle nationale. Elle est relayée à l’échelle régionale par l’OPIE Franche-Comté, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des invertébrés (CBNFC-ORI) et la Société d’histoire naturelle d’Autun – Observatoire de la faune de Bourgogne (SHNAOFAB).

Comment participer à l’enquête ?

Il est possible de transmettre très simplement ses observations en les pointant sur une carte, grâce à un formulaire accessible en ligne. Pour transmettre vos observations côté Bourgogne, rendez-vous sur le site www.shna-ofab.fr et cliquez sur l’image correspondant à l’enquête dans le diaporama de la page d’accueil !

Côté Franche-Comté, rendez-vous sur le site www.cbnfc-ori.org, rubrique Invertébrés et enquêtes en cours.

"Attention, une photo pour valider sa donnée est toujours un plus !", précise le CBNFC-ORI.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.29
légère pluie
le 23/02 à 0h00
Vent
6.8 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
87 %