Pas de spirale inflationniste en vue, selon Bruno Le Maire

Publié le 21/03/2022 - 08:25
Mis à jour le 20/03/2022 - 17:16

La France n'est pas entrée dans une spirale inflationniste caractérisée par une accélération de la hausse des prix sur les mois ou années à venir, a estimé dimanche le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

20 mars 2022 / Le Grand Jury  © RTL
20 mars 2022 / Le Grand Jury © RTL

"Je ne crois pas que nous soyons entrés dans une spirale inflationniste où l'inflation deviendrait toujours plus forte mois après mois, année après année", a-t-il dit au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI. Se refusant à donner des prévisions d'inflation chiffrées en raison du trop grand nombre "d'incertitudes", le ministre a fait référence à celles de la Banque de France.

Dans ses prévisions les plus récentes, publiées en fin de semaine dernière, la banque centrale française anticipe une inflation de 3,7% à 4,4% en 2022, en raison notamment des effets de la guerre en Ukraine sur les prix de l'énergie et de l'alimentation. "À la sortie de ce choc énergétique, je l'espère d'ici quelques mois, je pense que nous retrouverons un niveau d'inflation plus modéré", a poursuivi M. Le Maire, "peut-être dans le courant de l'année 2023".

En réponse à une question, il a mis en garde contre l'idée de revenir à l'indexation des salaires sur les prix, mesure abandonnée en France au début des années 1980.

"Là, vous courriez le risque de nous engager dans cette fameuse spirale inflationniste que nous voulons éviter", a-t-il déclaré."Qu'il faille protéger les plus modestes, oui, nous le faisons notamment avec un Smic qui est (...) indexé dans l'année sur l'augmentation des prix, ce qui fait que vous aurez au mois de mai ou de juin 25 euros net de plus", a-t-il précisé, avant de rappeler les mesures prises par le gouvernement pour limiter la hausse des prix du carburant, du gaz ou de l'électricité.

Mais M. Le Maire a écarté tout "coup de pouce" supplémentaire à la hausse automatique du Smic. Dans un tel scénario, "les prix rattrapent les salaires et les salaires rattrapent les prix dans une espèce d'échelle de perroquet qui n'en finit pas, et ce sont les salariés qui finissent perdants", a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Eve Boutique en fête ! Une parure de lingerie par jour à gagner pendant 15 jours…

PUBLI-INFO •

Jusqu’au 31 mai 2022, Eve Boutique fête le premier anniversaire de son nouvel écrin en organisant un grand jeu-concours pour gagner une parure de lingerie par jour. A cette occasion, les clientes et les clients pourront découvrir les gammes de maillots de bain pour homme et femme ainsi que les nouveautés du magasin…

Tout pour le Trail au magasin Décathlon à Besançon !

PUBLI-INFO • Le printemps est là, les traileurs et les traileuses peuvent s’en donner à coeur joie en parcourant vallées et montagnes sous le soleil. Au magasin Decathlon à Besançon, deux rayons sont dédiés à l’équipement pour la pratique du trail. Clarie Brunelli, conseillère vendeuse spécialisée, nous donne ses conseils pour être bien équipé cet été…

Alstom reste optimiste malgré des pertes

Déjà handicapé par la digestion de Bombardier Transport, Alstom a été rattrapé par le conflit en Ukraine qui l'a obligé à déprécier sa participation dans le constructeur ferroviaire russe Transmashholding, faisant plonger ses comptes dans le rouge en 2021/22, mais la direction reste optimiste.

Grand Besançon Métropole reçoit près de 2 millions d’euros pour Besançon

Pour la deuxième année consécutive, Grand Besançon Métropole va recevoir une nouvelle Dotation politique de la Ville (DPV) pour l’année 2022 dont le montant s’élève à 1.813.985 millions d’euros. Les projets prévus avec cette dotation seront soumis au vote des élus de l’agglomération lors du prochain conseil communautaire le 11 mai.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.99
couvert
le 19/05 à 12h00
Vent
5.27 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
31 %

Sondage