Peste porcine africaine : les éleveurs de porcs et sangliers doivent déclarer leurs animaux

Publié le 03/10/2022 - 12:20
Mis à jour le 06/10/2022 - 16:02

Même si la France n'est actuellement pas touchée, la peste porcine africaine progresse en Europe. Les préfectures invitent donc tous les détenteurs de porcs et de sangliers à déclarer et identifier leurs animaux. Cette démarche est obligatoire.

La peste porcine africaine (PPA) est une maladie virale contagieuse des porcs et des sangliers, sans danger pour l’homme mais avec de graves conséquences pour la santé des animaux et l’économie de la filière porcine. Il n’existe ni vaccin, ni traitement contre la PPA.

Présente dans certains pays d'Europe et notamment en Italie du Nord (Piémont, Ligurie, Latium) et en Allemagne, l’introduction de la peste porcine africaine en France "pourrait avoir des conséquences socio-économiques et sanitaires graves pour les filières professionnelles concernées" selon la préfecture du Jura.

La France est actuellement indemne de peste porcine africaine, mais la dynamique de déplacement du virus en Europe fait peser "une menace permanente sur les populations de sangliers et de porcs de l’Hexagone".

La PPA peut être véhiculée par les animaux vivants, mais aussi par les denrées alimentaires contenant du porc ou du sanglier, par les véhicules, matériels et tenues vestimentaires. La lutte contre cette maladie réglementée implique "le respect de mesures de prévention et de vigilance, notamment pour les éleveurs de porcs et de sangliers, les détenteurs de porcs d'agrément, les chasseurs et toute personne ayant voyagé en Europe centrale et orientale".

Une déclaration obligatoire dès le premier porc ou sanglier

Dans le cadre du plan de prévention de la PPA élaboré en février 2022, les services de l’État et les professionnels de la filière porcine se mobilisent en Bourgogne-Franche-Comté pour un recensement de l’intégralité des détenteurs de porcs et de sangliers sur le territoire, notamment les exploitations et les élevages.

En effet, tout détenteur de porc ou de sanglier (à titre professionnel, de consommation familiale ou d’animal de compagnie) doit déclarer et identifier ses animaux. Cette déclaration est obligatoire dès un seul porc ou sanglier et à faire auprès de l’Établissement de l’élevage (EdE) du département concerné. Pour les départements du Doubs, du Jura, de Haute-Saône et du Territoire de Belfort :

  • EdE de Franche-Comté
    1 B Rue des Entreprise BP 65
    25410 VELESMES ESSARTS
    03.81.82.67.00
    contact@edefc.fr

"Signaler à un vétérinaire tout signe évocateur de la maladie"

Afin de recenser l’ensemble des détenteurs de porcs ou sangliers en Bourgogne-Franche-Comté, les établissements de l’élevage (EDE) et les interprofessions porcines (correspondants régionaux BDPorc) ont lancé une enquête de mise à jour des données relatives aux détenteurs déjà déclarés.

En complément, afin d’informer les détenteurs de porcs ou sangliers non déclarés de leurs obligations, les mairies sont destinataires d’un message de vigilance, accompagné d’une affiche sur la PPA rappelant, pour tout détenteur, "l’obligation de déclarer son animal ou ses animaux, l’importance de respecter les mesures sanitaires et de surveiller l’état de santé des animaux afin de signaler à un vétérinaire tout signe évocateur de la maladie".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.02
pluie modérée
le 26/02 à 3h00
Vent
4.89 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
88 %