Pierre Moscovici insiste sur la réduction des dépenses publiques

Publié le 19/02/2013 - 17:29
Mis à jour le 19/02/2013 - 17:29

Tandis que la ministre du Logement, Cécile Duflot, plaide pour un "devoir d'investissement", le ministre de l'économie et des finances rappelle, lui, l'importance de la réduction des dépenses publiques.

Majorité divisée

PUBLICITÉ

« La réduction des dépenses doit être privilégiée », a déclaré lundi 18 février Pierre Moscovici sur RTL, rappelant que cela allait se faire notamment dans le cadre de la « modernisation de l’action publique », mise en place par Matignon. « C’est à partir de ça, y compris en revoyant les politiques publiques, en les évaluant, en étant capable de redéfinir ce qu’est l’action publique, c’est comme ça que nous allons parvenir en effet à une dépense publique maîtrisée », a souligné le ministre.

Une déclaration qui devrait recevoir un accueil mitigé par certains ministres qui ont déjà mis en garde contre un serrage de vis trop important de leurs budgets. « Il faut regarder vers l’avenir », a plaidé Mme Duflot sur France Info, « ce qui  nécessite des investissements sur les énergies renouvelables, sur les questions de logement et de bâtiments », sources d’emplois.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.88
légère pluie
le 19/05 à 9h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1005.85 hPa
Humidité
94 %

Sondage