DIAPORAMA Les platanes disparaissent sous les coups de tronçonneuses

Publié le 23/01/2012 - 17:06
Mis à jour le 24/01/2012 - 10:05

Depuis ce lundi matin, les 85 platanes du quai Veil Picard sont abattus un à un pour céder plus tard la place à des tilleuls aux côtés desquels passera le tram à partir de 2015. Les travaux devraient être achevés mardi soir. De nombreux Bisontins ont immortalisé la scène.

Dans un communiqué, le Grand Besançon précise que dans le cadre des travaux du tramway « 1170 nouveaux arbres seront plantés contre 620 supprimés, soit 550 arbres supplémentaires par rapport à la situation actuelle. Sur le quai Veil-Picard, de nouveaux arbres d’alignement seront replantés : des tilleuls euchlora comme sur le quai de Strasbourg ».

Dans un communiqué également, Europe Ecologie Les Verts rappelle qu’il soutenait « le tracé par le cœur de la boucle pour des raisons d’efficacité. Le choix du tracé par les quais a aujourd’hui comme conséquence la coupe des arbres des quais. Outre, le patrimoine biologique et urbanistique que constituent ces arbres, c'est un des paysages urbains emblématiques de la ville qui disparait. Nous rappelons que ce sont plus de 3000 pétitionnaires qui s'étaient élevés contre ce projet d’abattage. Europe écologie Les Verts regrette que ni la population, ni les élus municipaux Europe écologie Les Verts n’aient été informés de la date de l’abattage des arbres. »

Allenbach réclame des excuses

Quant à Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, il raconte avoir été houspillé par un individu alors qu’il stationnait sous un platane : « Ayant appris ce matin l’abattage en cours des platanes du quai Veil-Picard, je suis passé vérifier. Le quai étant ouvert au public je suis allé voir de plus près.  Alors que je me tenais  près d’un arbre, une discussion s’est engagée avec un membre de l’équipe de travail sur la question de savoir si j’en avais le droit ou pas.  C’est alors qu’un individu particulièrement excité m’a subitement sauté dessus par derrière, retourné puis me serrant à la gorge de ses deux mains il m'a poussé sous un porche m’ordonnant de me casser immédiatement sous la menace d'un poing serré qu'il agitait à seulement quelques centimètres de mon visage. La journaliste alors présente de France Bleu peut d’ailleurs en témoigner ».

« Je tiens à protester énergiquement contre ce genre de comportement totalement inadmissible et demande au président de la CAGB de bien vouloir s'excuser vu que les travaux en question sont effectués sous sa responsabilité », conclut Jean-Philippe Allenbach. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
43 %