Pôle Emploi veut accélérer la formation des demandeurs d'emploi #VersUnMétier

Publié le 11/02/2019 - 18:31
Mis à jour le 11/02/2019 - 18:12

Claude Guyot, directeur territorial de Pôle Emploi du Doubs et Territoire de Belfort, a présenté lundi 11 février 2019 les résultats 2018 de Pôle emploi pour le département. L'an passé, dans le Doubs près de 5.200 demandeurs d'emploi sont entrés en formation. La formation qui sera d'ailleurs un des enjeux de 2019. 

PUBLICITÉ

La convention tripartite État-Unédic-Pôle emploi 2015-2018 a fait l’objet, fin 2018, d’une évaluation conjointe par l’IGF (inspection générale des finances) et l’IGAS (inspection générale des affaires sociales) et a noté  des « progrès significatifs réalisés par l’opérateur tout au long de la période conventionnelle » avec un « haut niveau de performance globale » La mission d’évaluation a également relevé la capacité de Pôle emploi « à mener, dans la durée, des changements structurants dans son fonctionnement et sa relation à son environnement« .

© pole emploi

Pôle Emploi a donné quelques chiffres pour le Doubs

  • 75,3 % des demandeurs d’emploi interrogés se disent satisfaits de leur suivi par Pôle emploi (+ 7% par rapport à 2016) ;
  • 75,1 % des entreprises se déclarent satisfaites de leur dernière opération de recrutement par Pôle emploi (+ 6,1 % par rapport à 2016) ;
  • 94,6 % des demandeurs d’emploi ont obtenu leur premier paiement d’allocations dans les délais ;

 

  • 32 360 demandeurs d’emploi inscrits ont retrouvé un emploi de plus d’ 1 mois  (+0,90% sur un an) ;
  • 56,5 % des demandeurs d’emploi ayant bénéficié d’une formation financée ou rémunérée par Pôle emploi ont accédé à l’emploi sous 6 mois (+ 2,2% par rapport à 2017) ;
  • 90,3 % des demandeurs d’emploi se déclarent satisfaits de leur formation en 2018

Miser sur l’apprentissage et la formation : #VersUnMétier

« Ces résultats traduisent entre autres l’engagement de Pôle emploi en faveur du recrutement dans les secteurs et métiers en tension, par exemple à travers l’initiative #VersUnMétier » indique Pole Emploi Doubs. 146 opérations d’information ou de recrutement ont été programmées sur les trois derniers mois et 37% des candidats qui ont participé à une opération #VersUnMétier ont retrouvé un emploi dans le mois qui suit l’opération. 14% ont accédé à une formation.

Pour atteindre son objectif d’un taux de chômage de 7% à la fin du quinquennat (contre 9,1% au troisième trimestre 2018), le gouvernement table sur l’apprentissage et la formation professionnelle, avec le plan d’investissement dans les compétences (PIC, 15 milliards d’euros d’ici 2022).

Les entreprises se plaignent en effet régulièrement d’avoir de plus en plus de difficultés à recruter, soit dans des secteurs qui attirent peu en raison des conditions de travail (bâtiment, hôtellerie-restauration…), soit dans des secteurs où la problématique est davantage liée à un manque de qualification (informaticiens…).

Top 5 des secteurs qui recrutent en Bourgogne Franche-Comté

  • Industrie
  • Transports
  • Hôtellerie -Restauration
  • Commerce
  • Bâtiment

Dans le Doubs, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan régional d’Investissement dans les Compétences (PRIC), 5.193 demandeurs d’emploi sont entrés en formation en 2018, dont 49% sur une formation financée par Pôle emploi qui, en parallèle, a développé un panel de services et d’outils destinés à valoriser les compétences dans le cadre du recrutement.

L’accompagnement du demandeur d’emploi et l’accélération de son entrée en formation font d’ailleurs partie des priorités des négociations en cours entre l’État, les partenaires sociaux et Pôle emploi sur les missions de l’opérateur public pour les trois prochaines années. 2019 marquera le début d’une nouvelle convention tripartite actuellement en négociation entre l’État, l’Unédic et Pôle emploi, qui fixera les orientations stratégiques de l’Établissement jusqu’en 2021.

Une convention qui doit prendre en compte le constat que « plus tôt une personne est prise en charge, moins longtemps elle le restera« .

« Nous devons beaucoup progresser sur le diagnostic à l’entrée« , avait indiqué fin janvier le directeur de Pôle emploi Jean Bassères. Lors du premier entretien d’un demandeur, « nous aimerions que le diagnostic soit plus important« , a-t-il dit, préconisant d’y consacrer « deux demi-journées » au lieu de 45 minutes. Mais pour les syndicats, cela pose aussi la question des effectifs de l’opérateur, qui va perdre 800 postes cette année.

Info +

D’octobre à décembre 2018, Pôle emploi a recensé en moyenne 3,676 millions de personnes en France entière inscrites en catégorie A (sans activité), son plus bas niveau depuis la mi-2014. Cette baisse succède à deux trimestres de légère progression (+0,2% au 2e et +0,4% au 3e).

Pour la première fois depuis la crise de 2008-2009, le nombre de demandeurs d’emploi en activité réduite (catégories B et C) est en baisse (-0,3%), signe d’une amélioration de la qualité de l’emploi. Au total, le nombre de personnes inscrites, avec ou sans activité, a diminué de 0,8% à 5,916 millions.

Sur un an, la tendance à la baisse est confirmée, avec un nombre de chômeurs en catégorie A en diminution de 1,4%.

Cette embellie du quatrième trimestre a bénéficié avant tout aux moins de 25 ans (-2,9% durant le trimestre). La baisse n’est en effet que de 0,2% pour ceux âgés de 50 ans et plus, qui sont aussi ceux qui sont le plus en longue durée.

Le chômage de longue durée reste ainsi en hausse : en incluant les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité, 2,648 millions étaient inscrits depuis plus d’un an. Un chiffre en hausse de 0,4% au cours du trimestre et de 5% en un an.

1 Commentaire

pourquoi une personne responsable ne répond pas a nos constatations ???????
Publié le 20 fevrier à 21h55 par MACARENA • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.73
couvert
le 20/10 à 9h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1006.49 hPa
Humidité
87 %

Sondage