Pour un refus de priorité, il dégaine son pistolet sur la RN 57 à Besançon

Publié le 07/03/2024 - 08:36
Mis à jour le 07/03/2024 - 08:36

Un équipage de police a été envoyé sur la RN 57 à hauteur de Micropolis à Besançon suite à un différend entre des automobilistes mardi 5 mars 2024 à 18h10.

 © Élodie R.
© Élodie R.

Un automobiliste a menacé les passagers d’un autre véhicule avec une arme de poing de catégorie D. Les policiers ont repéré le véhicule en question et ont interpellé le conducteur. Ce dernier leur a indiqué où se trouvait l’arme de poing, à savoir un pistolet "gomme cogne" (à projectiles en caoutchouc) chargé, situé entre les deux sièges avant. 

Les fonctionnaires ont alors appréhendé l’arme et l’ont remise à l’officier de police judiciaire. Le mis en cause a été emmené au commissariat de police pour être placé en garde à vue. 

L’enquête a mis en évidence un différend entre automobilistes au sujet d’une priorité non respectée. Le mis en cause a reconnu partiellement les faits et a précisé qu’il possédait une arme à feu pour se défendre (sans autre précision). Il aurait exhibé cette arme afin d’impressionner la victime. Le mis en cause a également reconnu se trouver en défaut de permis de conduire suite à une annulation administrative depuis le 10 juin 2021.

À l'issue de sa garde à vue, le suspect a été présenté au tribunal le 6 mars 2024 dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis. Un contrôle judiciaire a également été décidé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.75
couvert
le 27/05 à 12h00
Vent
2.6 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
80 %