PSA : 2000 euros minimum d'intéressement pour les salariés

Publié le 25/02/2017 - 06:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 09:28

PSA versera une prime d’intéressement de 2.000 euros net minimum. Décision saluée par FO, pour qui il s’agit d’un signe de « reconnaissance des efforts des salariés » pour redresser le groupe, la CGT jugeant ce montant « au rabais » au regard de la hausse du bénéfice en 2016.

©psa ©
©psa ©

Ll'intéressement versé au titre de 2016 sera au minimum de 2.175 euros brut, soit 2.001 euros net, selon les syndicats. En 2016, il était de 1.812 euros brut minimum, soit environ 1.650 euros net. Les salariés avaient, en moyenne, touché 2.000 euros, selon la direction. "Le compte est bon", "les salariés voient aujourd'hui de manière sonnante et trébuchante les fruits" du dernier accord social signé en juillet 2016, poursuit FO.

En revanche, le compte n'y est pas pour la CGT car "avec des bénéfices quasi doublés, les salariés ne verront pas la prime quasiment doubler", "c'est du vol !", écrit le syndicat dans un communiqué. Le groupe automobile a réalisé 2,15 milliards d'euros de bénéfice net en 2016 (+79%), contre 1,2 milliard l'an dernier. 
La CGT souligne également que "les 7.000 intérimaires du groupe PSA quant à eux ne vont rien toucher" alors qu'ils sont "sur les postes les plus durs avec des salaires de 1.000 euros". Le syndicat a appelé à un rassemblement à l'usine de Poissy à la mi-journée pour demander "le paiement à 100% de la prime d'intéressement pour tous", ainsi que la "réouverture des négociations salariales" annuelles qui, estime la CGT, se sont terminées par "des miettes".

Pour 2017, l'enveloppe des salaires augmentera de 1,6% (dont 0,8% d'augmentation générale pour les ouvriers et employés). Pour sa part, la CFTC a salué la nouvelle mais "nous devons réfléchir à un système de gratification encore plus avantageux pour les salariés lorsque les résultats sont exceptionnellement bons", a souligné auprès son représentant, Franck Don.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.08
pluie modérée
le 21/06 à 3h00
Vent
3.31 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
96 %