Alerte Témoin

Quand maître renard est alléché par les boules plutôt que par les poules…

Publié le 27/04/2012 - 12:31
Mis à jour le 27/04/2012 - 12:31

Les boules de pétanque de Patrick Cazes disparaissaient mystérieusement devant sa maison de Belmont, petit village du Gers, jusqu'à ce qu'il identifie le voleur à l'aide d'une caméra à infrarouge: un renard.

"La première boule, il nous l'a prise le 29 février. Au total, en deux mois, il a quand même emporté 38 boules. J'aimerais bien savoir ce qu'il en fait", confie, interloqué, ce menuisier de 49 ans et chasseur amateur.

"Un renard intéressé par les boules, j'avais jamais vu ça. Même si elles sont  rouillées, il les prend quand même. Au début, ça me faisait pas rire du tout, raconte-t-il, parce qu'il me prenait des boules de compét' toutes neuves", raconte Patrick Cazes, féru de pétanque au point de participer à toutes les compétitions du canton et de s'être construit un boulodrome personnel à une vingtaine de mètres de sa maison.

L'enregistrement nocturne qu'il a posté sur Youtube montre un renard méfiant s'approcher avec un trésor de précaution des boules, les prendre délicatement entre ses crocs et s'éloigner d'un pas léger dans l'obscurité.

"Il attrape ça comme une pomme tombée du pommier", remarque le menuisier de Belmont, un village rural d'une centaine d'habitants situé près de Vic-Fezensac. D'après la vidéo, estime-t-il, c'est une "femelle assez jeune, un mâle serait plus costaud".

L'artisan s'étonne que le renard ne se soit intéressé qu'aux boules de pétanque alors qu'il a chez lui des dizaines de poules, de poulets et de canards, à quelques mètres du boulodrome. "Les poules et les canards, ça l'intéresse pas plus que ça", dit-il, amusé.

Les voisins des villages alentours lui offrent de vieilles boules oxydées avec lesquelles il nourrit le vice de l'animal.

Pour mieux cerner son voleur, il a aussi disposé près des boules "un cochonnet, puis une balle de tennis, mais ça l'intéresse pas plus que ça".

Jeudi, il a laissé sur son boulodrome une boule pesant 1,6 kg, environ deux fois plus qu'une boule classique, pour savoir de quoi le chapardeur était capable.

En revanche, il range désormais les boules de valeur à la maison, quand s'achèvent les longues parties qu'il dispute avec son fils, et parfois sa femme.

Avec le printemps, il compte quand même se mettre en quête, avec ses chiens de chasse, des 38 boules escamotées.

Chasseur de sanglier et des petits gibiers dont regorge le Gers, Patrick Cazes a déjà abattu des renards. Dans le Gers, ils sont connus pour attaquer les élevages de poulets et de volailles qui font la réputation du département. "Mais celui-là, on va le gracier".

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Risques d’incendies dans le Jura : les consignes de la préfecture

Département le plus boisé de la région, le département du Jura est un de celui qui a le plus à craindre des feux de forêt alors que le retour d'une canicule est annoncé d'ici la fin de la semaine. La préfecture du Jura appelle à la vigilance et insiste sur les consignes à respecter pour éviter les feux de forêt.

Canicule : le Doubs et le Jura passent en vigilance orange

Météo France a placé les départements du Doubs et du Jura en vigilance orange canicule ce jeudi après-midi. Cette vigilance est valable jusqu'à vendredi 31 juillet à 16 heures. Les températures peuvent encore s'élever un peu en fin d'après-midi pour atteindre leur valeur maximale de la journée. Vendredi, le pic de chaleur atteindra son apogée sur les 13 départements en vigilance orange.

36, 37, 38°C à l’ombre… Ces prochaines journées seront très chaudes en Franche-Comté, la pluie de retour samedi

Une nouvelle vague de chaleur envahit l'Hexagone dès ce jeudi 30 juillet 2020. Même si la Franche-Comté ne fait pas partie des régions les plus touchées, le mercure va grimper très haut selon les prévisions de Météo France. La pluie devrait être de retour à partir de samedi…

Sécheresse : restrictions d’eau dans six départements de Bourgogne-Franche-Comté

Le département du Territoire de Belfort a pris mercredi des mesures de restriction de l'usage de l'eau, à l'instar de cinq autres départements de Bourgogne-Franche-Comté déjà touchés par la sécheresse, a-t-on appris auprès des préfectures. Après la Saône-et-Loire, la Côte-d'Or, l'Yonne, le Doubs et la Haute-Saône, le Territoire de Belfort est le sixième des huit départements de la région à prendre des mesures de restriction d'eau en raison de la sécheresse, et ce "pour une durée de deux mois", a indiqué la préfecture terrifortaine.

La présence du loup confirmée dans le Charolais

Depuis le 25 juin, 9 troupeaux auraient été attaqués par un grand prédateur dans 6 communes du Charolais (Viry, Vendenesses-les-Charolles, Mornay, Marizy, Martigny-le-comte, Beaubery) ; 33 ovins auraient été tués et 13 blessés. Les agents de l’Office Français de la Biodiversité ont installé plusieurs pièges photographiques sur les lieux des attaques et ont permis de confirmer la présence du loup, apprend-on dans un communiqué de la préfecture de Saône-et-Loire mercredi 29 juillet 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.21
    peu nuageux
    le 04/08 à 21h00
    Vent
    1.52 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    94 %

    Sondage