Quelles seront les orientations budgétaires de Grand Besançon Métropole pour 2023 ?

Publié le 01/03/2023 - 12:03
Mis à jour le 03/03/2023 - 09:21

Gabriel Baulieu, premier vice-président de Grand Besançon Métropole (GBM), a annoncé les principaux axes des orientations budgétaires de la ville pour l'année 2023 mardi 28 février. Des propositions qui seront soumises au débat jeudi 2 mars, lors du conseil communautaire. Il sera soumis au vote le 13 avril.

Cette année, le budget de Grand Besançon Métropole est estimé à 346 millions d'euros. Près de 100 millions d'euros sont prévus pour les dépenses d'investissement. "Nous souhaitons continuer dans notre lancée de 2022 autour de quatre axes essentiels : alliances, cohésions, transitions et effervescences", a précisé le vice-président Gabriel Baulieu. La stratégie financière de GBM repose sur deux axes :

  • le déploiement d'un programme d'investissement particulièrement ambitieux, représentant un objectif de plus de 345 millions d'euros sur une période de 5 ans pour le seul budget principal ; 
  • la préservation des équilibres financiers sur le long terme.

Le projet synergie campus

GBM souhaite poursuivre son engagement au sein du projet synergie campus en partenariat avec les acteurs locaux. Après 80 millions d'euros investis, tous les programmes ont été lancés. Un lieu de vie étudiant réalisé par le Crous a été ouvert et le campus sport est toujours en cours de réhabilitation.

D'autres phases opérationnelles sont en cours telles que la création d'un nouveau bâtiment pour l'institut supérieur d'ingénieurs de Franche-Comté, soit un montant de 8 millions d'euros. Le learning centre doit être livré cette année pour un montant de 4,8 millions d'euros. La réhabilitation de bâtiments universitaires débutera fin d'année 2023 pour un montant de 14,5 millions d'euros.  La réhabilitation des espaces extérieurs sera également être acheminée fin 2024, pour un montant estimé à 12,2 millions d'euros.

Près de 17,6 millions d'euros sont donc inscrits au projet de budget 2023 pour ce programme d'investissement. 

La Grande bibliothèque

Fin 2023, des travaux démarreront pour permettre la livraison d'équipements fin 2026 - début 2027. Regroupant la bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines, la médiathèque Pierre Bayle et la bibliothèque d'étude et de conservation, le coût de ce projet scientifique et culturel est estimé à 75,4 millions d'euros.

L'accélération des mobilités douces

La réalisation de pistes cyclables a été estimée à 3 millions d'euros par an. Près de 900.000 euros seront destinés à la recherche d'études pour l'aménagement de nouvelles zones de co-voiturage et de parkings-relais ainsi que 120.000 euros seraient consacrés aux subventions et à l'acquisition de vélos à assistance électrique. De nouvelles rames de tramway seront acquises pour un total estimé à 15 millions d'euros. De plus, deux nouveaux bus électriques seront proposés pour un montant total de 1,1 million d'euros.

Un programme d'économies d'énergie

GBM lance la réhabilitation du bâtiment de La City (locaux de Grand Besançon Métropole), près de 200.000 euros seront inscrits pour 2023. La communauté d'agglomérations accompagnera "fortement" les communes dans leurs décisions d'extinction d'éclairage public nocturne. Pas moins d'une vingtaine de nouvelles communes, dont Besançon, baisseront leur éclairage public et donc de leurs factures.

Les investissements nécessaires à cette extinction sont portés à travers l'important programme d'éclairage mené par GBM, pour le renouvellement et l'optimisation avec un budget d'investissement de 1,4 million d'euros sur les secteurs urbains et périurbains.

En matière de transition énergétique, la décision d'extension du réseau de chaleur constitue également "un pas décisif" en matière d'utilisation d'énergie renouvelable, selon GBM. Le lancement d'extension de réseau est estimé à 4,2 millions d'euros.

La consolidation du développement économique et touristique

GBM propose pas moins de 100 millions d'euros d'investissement, tous budgets confondus pour le développement économique et touristique en 2023, soit près de 14 millions d'euros de plus qu'en 2022.

L'optimisation des zones d'activité économique (ZAE)

Le développement des deux zones Temis Microtech et Temis Santé se poursuit.

Cette année, GBM souhaite également investir dans deux autres territoires : 1,5 million d'euros dans l'espace commercial des Marnières et l'extension de la zone d'échange, notamment SOS Oxygène et Bourgogne-Franche-Comté Signaux. GBM souhaite également investir 500.000 euros aux pépinières d'entreprises : la Maison des microtechniques et la pépinière de Palente.

Dans le cadre de la validation, en mai 2022, du schéma de priorisation des ZAE de Grand Besançon Métropole, 5 millions d'euros sont prévus en 2023.

Le développement touristique

GBM poursuit le renforcement de soutien à la Citadelle avec 130.000 euros d'investissement, soit 30.000 euros de plus qu'en 2022. Il s'est également engagé sur une participation à hauteur de près de 1 million d'euros pour le projet de rénovation du Musée des maisons comtoises de Nancray.

L'année 2023 symbolise également le lancement de la phase 2, celle de l'investissement de près de 5 millions d'euros dans une logique de qualité environnementale et de préservation des espaces naturels, la reconfiguration du site avec notamment des bâtiments d'accueil multi-services. De la même manière, GBM souhaite poursuivre la réhabilitation du camping de Chalezeule.

Enfin, 1,8 million d'euros est destiné pour le projet de la création d'une base outdoor sur les Près-de-Vaux qui se concrétisera à l'automne 2023.

La promotion, l'animation et la valorisation du territoire

Dans ce cadre, près de 200.000 euros seront investis pour l'organisation des "24 heures du temps", un évènement référence pour le territoire. Le projet interreg franco-suisse Arc Horloger se poursuit également : il vise à pérenniser ces savoir-faire et assurer leur transmission. Parallèlement, près de 240.000 euros seront destinés à l'accompagnement des entreprises dans leurs investissements.

GBM souhaite également accueillir trois évènements sportifs internationaux tels que les championnats d'Europe de BMX et la coupe du monde de paratriathlon. L'aménagement d'un parcours VTT ouvert à tous permettra la pratique amateur, l'entraînement et la compétition. Son montant devrait être estimé à 400.000 euros.

La proximité au coeur des actions de Grand Besançon Métropole

En matière de voirie

En 2023, près de 16 millions d'euros seront dédiés en investissement au renouvellement et à la requalification de la voirie ainsi qu'à l'éclairage public.

Ce programme intègre la participation au projet de mise à deux fois deux voies de la RN 57. Ce projet, validé en juin 2021, par le conseil communautaire fait l'objet d'une participation inscrite au budget 2023 à hauteur de 1 million d'euros.

En matière d'ouvrages d'art, 300.000 euros prévoient d'être investis pour le lancement de la reconstruction de la passerelle Jean Abisse aux Près-de-Vaux.

En matière de gestion des déchets

Près de 300.000 euros sont prévus pour l'aménagement de nouvelles aires de retournement et le programme de déploiement des points d'apports volontaires.

Le budget déchets atteint les 28 millions d'euros.

En matière d'eaux et d'assainissement 

Le budget est estimé à 43 millions d'euros. Au budget principal, 1,8 million d'euros en fonctionnement et 1 million d'euros par an en investissement devraient consacrés à la gestion des eaux pluviales.

En matière de production locale et circuits courts

Concernant la matière de production et les circuits courts, 400.000 euros seront dédiés au plan alimentaire territorial. Un fonds de compensation agricole devrait également être inscrit sur la base d'Osselle. Près de 300.000 euros seront prévus pour accompagner l'association Emmaüs dans la réalisation de ressourcerie-recyclerie.

Accompagnement des projets des communes

Au-delà des dispositifs traditionnels, notamment la dotation de solidarité communautaire versée aux communes, à laquelle le GBM consacre annuellement près de 4,5 millions d'euros, la communauté de communes met en place un "Fonds Climat" en 2023. Issu de la fusion des dispositifs de soutien aux centres-village et du fonds isolation énergie, celui-ci permettra avec 400.000 euros par an de développer une approche globale en terme d'aménagement du territoire.

L'habitat et la politique de la ville

C'est un des domaines d'interventions majeurs de GBM avec près de 8 millions d'euros qui seront investis en 2023. Le nouveau plan local de l'habitat est adopté pour 2023. Dans l'attente de ce nouveau plan d'actions, 3,3 millions d'euros seront dédiés en 2023 à la poursuite des interventions communautaires pour les constructions ou réhabilitations nécessaires dans l'habitat public et privé.

Le lancement opérationnel du programme de renouvellement urbain de Planoise

Près de 180 millions d'euros seront destinés à l'ensemble des partenaires pour la reconfiguration du quartier à travers des aménagements d'espaces publics, les démolitions, les actions de résidentialisation et la réhabilitation des centres commerciaux. La communauté urbaine y consacrera plus de 20 millions d'euros au total, dont 3,2 millions d'euros seront inscrits au projet de budget 2023.

Le projet du tiers-lieu numérique aura également lieu. Estimé à un coût de 1,6 million d'euros, ce projet aura une double vocation : faciliter l'accès aux services numériques et l'inscription du quartier dans l'excellence numérique.

GBM souhaite également soutenir la Maison des familles à travers une inscription de crédits estimée à 80.000 euros.

L'accueil des gens du voyage

GBM a validé l'aménagement d'une aire de très grand passage à Chemaudin-et-Vaux ainsi que la réalisation de huit terrains familiaux pour un coût estimé à près de 5 millions d'euros.

Au total, 1,6 millions d'euros seront consacrés en 2023 dans le cadre de l'accueil des gens du voyage.

Info +

La crise sanitaire avait impacté le budget du Grand Besançon métropole de 14 millions d'euros en 2020 et 2021.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.51
légère pluie
le 18/04 à 15h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
76 %