Comment se protéger du moustique-tigre ?

Publié le 18/05/2023 - 15:03
Mis à jour le 22/06/2023 - 16:46

Le moustique-tigre (Aedes albopictus) est aujourd’hui implanté dans pas moins de 71 départements en France dont cinq départements de Bourgogne Franche-Comté. Essentiellement urbain, cet animal anthropophile se manifeste particulièrement entre mai et novembre. Voici quelques conseils pour éviter de se faire piquer et comment réagir.

Un moustique tigre. © CC0 DR
Un moustique tigre. © CC0 DR

Selon la dernière mise à jour de la carte de présence des moustiques-tigre du ministère de la Santé et de la Prévention publiée le 1er janvier 2023, ce moustique est implanté dans 71 départements français sur les 96 que compte l’hexagone. En Bourgogne Franche-Comté, les départements concernés sont :

  • le Doubs,
  • le Jura,
  • la Côte-d’Or,
  • la Nièvre,
  • la Saône-et-Loire.

Pourquoi se méfie-t-on du moustique-tigre ?

Selon le ministère de la Santé, la lutte contre le moustique-tigre fait partie intégrante de la lutte antivectorielle (LAV). Originaire d’Asie, il est le vecteur de maladies telles que la dengue, le chikungunya ou le zika, mais aussi du West nile et l’Usutu.

Quelles sont les caractéristiques du moustique-tigre ?

Le moustique tigre se distingue des autres moustiques :

  • il est diurne : il pique le jour (principalement le soir et le matin) ;
  • il est silencieux ;
  • il est de très petite taille : moins de 0,5 cm (plus petit qu'une pièce de 1 centime d'euro) ;
  • ses pattes postérieures sont noires et possèdent cinq anneaux d’écailles blanches. La partie dorsale du thorax est couverte d’écailles noires. Au milieu se trouve une ligne droite médiane bien visible d’écailles blanches ;
  • il est exophile, c’est-à-dire qu’il vit principalement à l'extérieur, mais il peut néanmoins rentrer dans les maisons.

Comment éviter la prolifération du moustique-tigre ?

La femelle du moustique pond dans des réservoirs d'eau artificiels. Chaque ponte peut être constituée de plusieurs centaines d'oeufs. Il convient donc d'éviter de laisser à disposition des lieux de ponte :

  • vider régulièrement ou supprimer les coupelles sous les pots de fleurs, vases, ou les remplir de sable afin de conserver l’humidité sans qu’il y ait d’eau stagnante ;
  • ranger vos récipients divers de jardinage ou de jeux à l’abri de la pluie ;
  • recouvrir les bidons de récupération d’eau à l’aide d’un filet moustiquaire ou d'un tissu ;
  • curer les gouttières pour faciliter le bon écoulement des eaux.

Comment se protéger du moustique-tigre ?

Le ministère de la Santé conseille, en extérieur :

  • de porter des vêtements longs, amples et clairs,
  • d’utiliser des répulsifs cutanés et des moustiquaires.

Il peut également être utile de :

  • installer des plantes répulsives (géranium odorant, citronnelle),
  • utiliser des pièges à moustiques ou à larves,
  • couvrir les réservoir ou récupérateurs d’eau de pluie,
  • tailler les herbes hautes,
  • ramasser les fruits tombés au sol.

Que faire en cas de piqûre ?

Pour soulager une piqûre de moustique-tigre, il est possible de la nettoyer avec de l’eau et des savon avant d’y appliquer une crème apaisante disponible en pharmacie. Cela calmera les démangeaisons pouvant être particulièrement inconfortables.

Il est également important de surveiller la personne piquée afin de détecter dès que possible d’éventuels symptômes de la dengue, du chikungunya ou du zika (forte fièvre, nausées, vomissements, douleurs musculaires et articulaires, gonflement des ganglions, éruptions cutanées, douleur rétro-orbitaire) et prendre rendez-vous chez le médecin ou appeler le 15 en cas d’urgence.

Infos +

Un portail spécifique a été mis en place pour signaler la présence du moustique tigre sur le territoire français : signalement-moustiquePour tout signalement, vous devrez vous munir d'une photo d'un moustique tigre ou d'un spécimen permettant son identification, et répondre à trois questions concernant les caractéristiques du moustique signalé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Deux lynx relâchés dans le massif du Jura

Le 6 et le 13 mai 2024, deux femelles lynx ont été respectivement remises en liberté à proximité du lieu où elles avaient été recueillies à l’hiver dernier sur les communes de Morbier et de Montlebon a précisé la DREAL dans un communiqué du 27 mai 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.96
couvert
le 28/05 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
78 %