Régionales: Chevènement appelle à un « gouvernement de salut public »

Publié le 07/12/2015 - 15:03
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:59

Suite aux élections régionales dont le premier tour a eu lieu ce dimanche 6 décembre 2015, Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre et président de République moderne originaire de Belfort, a appelé ce lundi 7 décembre à la formation "dans les temps qui viennent" d'"un gouvernement de salut public", tout en appelant d'abord à "partout faire barrage au Front national".

DSC_8222.JPG
@carvy
PUBLICITÉ

« Ne pas renouveler les erreurs »

« Aucun des partis de gouvernement ne peut s’exonérer d’un examen de conscience approfondi », a estimé l’ancien ministre dans un communiqué au lendemain de la percée historique du Front national au premier tour des élections régionales. « Il va falloir redresser le cap et ne pas renouveler les erreurs », a-t-il poursuivi à l’adresse de ces « partis de gouvernement ». 

« Faire barrage au FN en votant PS« 

Jugeant « raisonnable » le choix du PS de retirer ses listes dans trois régions, il a appelé à « voter au second tour pour les listes de gauche dans les régions où celle-ci peut encore l’emporter et à faire partout barrage au Front National« .

Pour lui, « l’essentiel désormais est dans le changement de logiciel de la politique gouvernementale« . « Il est temps de réfléchir à ce que peut être, dans les temps qui viennent et en tous domaines, un gouvernement de salut public« , a-t-il conclu.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.51
couvert
le 21/05 à 21h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1018.6 hPa
Humidité
91 %

Sondage