Quelles sont les régions où il fait bon travailler ?

Publié le 18/06/2018 - 15:14
Mis à jour le 19/06/2018 - 22:12

Selon une étude de Régionjob relayée par Le Parisien lundi 18 juin 2018, 52% des habitants analysés de Bourgogne Franche-Comté souhaitent quitter leur région pour travailler ailleurs...

PUBLICITÉ

Globalement, Régionjob s'est aperçu que 45 % des utilisateurs du site, soit 2,4 millions, ont regardé des postes localisés dans une autre région.

L'étude de Régionjob dévoile ensuite que 2,9% des Franciliens qui souhaitent quitter leur région sont attirés par la Bourgogne Franche-Comté. L'Auvergne – Rhône-Alpes étant la première région envisagée, les Pays de la Loire en second (10,7%) et le Grand Est (10,6%) en troisième position. 

Bourgogne Franche Comté : 52% regardent ailleurs !

L’Île-de-France, en plus d’une faible attraction sur les candidats des autres régions, a du mal à fidéliser ses propres habitants. Avec 59% de candidats qui consultent des offres dans d’autres régions, la région parisienne est en tête des régions ayant le plus de candidats à la mobilité géographique dans une autre région que celle qu’ils habitent. L’Île-de-France restant, et de loin, le premier bassin d’emploi, de population et d’utilisateurs des plateformes du groupe Regionsjob (34%), les 41% restant représentent malgré tout une très belle proportion de la population active française.

Parmi les autres régions qui ont du mal à fidéliser leurs habitants on trouve dans l’ordre décroissant le Centre-Val de Loire (52% regardent ailleurs), la Bourgogne Franche-Comté (52%), la Normandie (46%) et l’Occitanie (45%). 

A l’inverse le Grand Est (31%), l’Auvergne-Rhône-Alpes (33%) et PACA (35%) sont les régions avec le plus petit taux d’habitants regardant dans d’autres régions.

En ce qui concerne les "désirs de mobilités", Régionjob liste les origines des populations qui veulent partir :

  1. Ile-de-France (59%)
  2. Centre-Val de Loire et Bourgogne Franche-Comté (52%)
  3. Normandie (46%)
  4. Occitanie (45%)
  5. Pays de la Loire (40%)
  6. … 

Du côté des régions qui font rêver, la Bourgogne Franche-Comté arrivé 12e :

  • Auvergne – Rhône-Alpes (11,1%)
  • Nouvelle Aquitaine (10,2%)
  • Bretagne (10%)
  • Pays de la Loire (9,7%)
  • Occitanie (9,1%)
  • Ile-de-France (9,1%)
  • Normandie (8,5%)
  • Grand Est (8,3%)
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur (8%)
  • Hauts-de-France (7,1%)
  • Centre-Val de Loire (5?3%)
  • Bourgogne Franche-Comté (3,5%)

La région rhodanienne arrive largement en tête des régions qui attirent le plus de candidats d’autres régions : 11,1% des candidats qui cherchent du travail dans une autre région que la leur, s’intéressent à l’Auvergne-Rhône-Alpes ! 

Arrivent ensuite dans un mouchoir de poche la Nouvelle Aquitaine (10,2%), la Bretagne (10%), les Pays de la Loire (9,7%), l’Occitanie (9.3%) et … l’Île-de-France (9,1%), qui ne se trouve qu’à la 6ème position. La région francilienne est le premier bassin d’emploi en France mais elle a un peu de mal à attirer des salariés d’autres régions puisque moins de 10% des candidats d’autres régions françaises intéressent à des postes localisés en région parisienne… 

A l’extrémité du classement on trouve la Bourgogne Franche-Comté (3,4%) et le Centre-Val de Loire (5,3%).

Le Grand Est, destination préférée des habitants de Bourgogne Franche Comté…

Le Grand Est fait carton plein en Bourgogne Franche Comté et attire 27,7% des habitants de la région, qui cherchent ailleurs. Complètent ensuite le podium l'Île-de-France et l'auvergne-Rhône-Alpes avec 20,5% et 19,3% chacun. La Normandie est lanterne rouge avec seulement 1,7% des habitants de Bourgogne Franche Comté qui regardent dans cette direction.

L’Île-de-France en route vers la Bourgogne Franche Comté

Les Franciliens sont les plus intéressés par un emploi en Bourgogne Franche Comté avec plus d'un tiers de l’ensemble des Français qui souhaitent venir dans cette région (37,7%). Ils sont suivis, d'assez près par l'Auvergne-Rhône-Alpes( 20,7%) elle même talonée par le Grand Est (20,4%).  

Méthodologie :

Régionjob a analysé les envies de mobilité de 5,2 millions d’utilisateurs sur son site au premier trimestre 2018.

(Source : Régionjob) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : Karim Bouhassoun dévoile son programme pour le développement de l’économie numérique à Besançon

Karim Bouhassoun, candidat Bisontines-Bisontins à l'élection municipale 2020, accompagné de membres du mouvement, était invité à visiter l’entreprise Quarks Solutions à Besançon, une société de développement de logiciels en technologie web, spécialisée dans la prévention et la réglementation sur les produits chimiques jeudi 12 décembre 2019. A cette occasion, le candidat a dévoilé les orientations en matière de développement de l’économie numérique élaborées par des chefs d’entreprise et des spécialistes du numérique, lors de plusieurs réunions et rencontres avec le monde économique.

La prime de Noël de fin d’année pour plus de 73 000 foyers de Bourgogne Franche-Comté

La prime exceptionnelle de fin d’année, dite "prime de Noël", est versée le 13 décembre 2019 sur le compte de 73 372 foyers en Bourgogne Franche-Comté. Seuls les bénéficiaires de certains minimas sociaux comme le RSA, l’allocation de solidarité spécifique et l’allocation équivalent retraite.

Saint-Jacques : signature de la vente du foncier de la Grande bibliothèque

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de Grand Besançon Métropole ainsi que Chantal Carroger, directrice générale du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon, ont signé ce 9 décembre 2019 la vente au Grand Besançon du foncier de la Grande Bibliothèque Saint-Jacques évalué à 2,1 millions d’euros.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.71
couvert
le 16/12 à 0h00
Vent
4.34 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
90 %

Sondage