Quelles sont les régions où il fait bon travailler ?

Publié le 18/06/2018 - 15:14
Mis à jour le 19/06/2018 - 22:12

Selon une étude de Régionjob relayée par Le Parisien lundi 18 juin 2018, 52% des habitants analysés de Bourgogne Franche-Comté souhaitent quitter leur région pour travailler ailleurs...

PUBLICITÉ

Globalement, Régionjob s’est aperçu que 45 % des utilisateurs du site, soit 2,4 millions, ont regardé des postes localisés dans une autre région.

L’étude de Régionjob dévoile ensuite que 2,9% des Franciliens qui souhaitent quitter leur région sont attirés par la Bourgogne Franche-Comté. L’Auvergne – Rhône-Alpes étant la première région envisagée, les Pays de la Loire en second (10,7%) et le Grand Est (10,6%) en troisième position. 

Bourgogne Franche Comté : 52% regardent ailleurs !

L’Île-de-France, en plus d’une faible attraction sur les candidats des autres régions, a du mal à fidéliser ses propres habitants. Avec 59% de candidats qui consultent des offres dans d’autres régions, la région parisienne est en tête des régions ayant le plus de candidats à la mobilité géographique dans une autre région que celle qu’ils habitent. L’Île-de-France restant, et de loin, le premier bassin d’emploi, de population et d’utilisateurs des plateformes du groupe Regionsjob (34%), les 41% restant représentent malgré tout une très belle proportion de la population active française.

Parmi les autres régions qui ont du mal à fidéliser leurs habitants on trouve dans l’ordre décroissant le Centre-Val de Loire (52% regardent ailleurs), la Bourgogne Franche-Comté (52%), la Normandie (46%) et l’Occitanie (45%). 

A l’inverse le Grand Est (31%), l’Auvergne-Rhône-Alpes (33%) et PACA (35%) sont les régions avec le plus petit taux d’habitants regardant dans d’autres régions.

En ce qui concerne les « désirs de mobilités », Régionjob liste les origines des populations qui veulent partir :

  1. Ile-de-France (59%)
  2. Centre-Val de Loire et Bourgogne Franche-Comté (52%)
  3. Normandie (46%)
  4. Occitanie (45%)
  5. Pays de la Loire (40%)
  6. … 

Du côté des régions qui font rêver, la Bourgogne Franche-Comté arrivé 12e :

  • Auvergne – Rhône-Alpes (11,1%)
  • Nouvelle Aquitaine (10,2%)
  • Bretagne (10%)
  • Pays de la Loire (9,7%)
  • Occitanie (9,1%)
  • Ile-de-France (9,1%)
  • Normandie (8,5%)
  • Grand Est (8,3%)
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur (8%)
  • Hauts-de-France (7,1%)
  • Centre-Val de Loire (5?3%)
  • Bourgogne Franche-Comté (3,5%)

La région rhodanienne arrive largement en tête des régions qui attirent le plus de candidats d’autres régions : 11,1% des candidats qui cherchent du travail dans une autre région que la leur, s’intéressent à l’Auvergne-Rhône-Alpes ! 

Arrivent ensuite dans un mouchoir de poche la Nouvelle Aquitaine (10,2%), la Bretagne (10%), les Pays de la Loire (9,7%), l’Occitanie (9.3%) et … l’Île-de-France (9,1%), qui ne se trouve qu’à la 6ème position. La région francilienne est le premier bassin d’emploi en France mais elle a un peu de mal à attirer des salariés d’autres régions puisque moins de 10% des candidats d’autres régions françaises intéressent à des postes localisés en région parisienne… 

A l’extrémité du classement on trouve la Bourgogne Franche-Comté (3,4%) et le Centre-Val de Loire (5,3%).

Le Grand Est, destination préférée des habitants de Bourgogne Franche Comté…

Le Grand Est fait carton plein en Bourgogne Franche Comté et attire 27,7% des habitants de la région, qui cherchent ailleurs. Complètent ensuite le podium l’Île-de-France et l’auvergne-Rhône-Alpes avec 20,5% et 19,3% chacun. La Normandie est lanterne rouge avec seulement 1,7% des habitants de Bourgogne Franche Comté qui regardent dans cette direction.

L’Île-de-France en route vers la Bourgogne Franche Comté

Les Franciliens sont les plus intéressés par un emploi en Bourgogne Franche Comté avec plus d’un tiers de l’ensemble des Français qui souhaitent venir dans cette région (37,7%). Ils sont suivis, d’assez près par l’Auvergne-Rhône-Alpes( 20,7%) elle même talonée par le Grand Est (20,4%).  

Méthodologie :

Régionjob a analysé les envies de mobilité de 5,2 millions d’utilisateurs sur son site au premier trimestre 2018.

(Source : Régionjob) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

250 à 350 embauches pour PSA Vesoul

250 à 350 embauches pour PSA Vesoul

La plateforme logistique de pièces détachées du constructeur automobile de Vesoul recrute. D'ici la fin de l'année, 250 à 350 emplois sont à pourvoir sur différents postes. PSA assure prendre en charge la formation du personnel. 

La poste de Mouthe rouvre ses portes

La poste de Mouthe rouvre ses portes

Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair, nouvel accueil, tout a été repensé à la poste de Mouthe… Elle rouvre ses portes le 29 juillet 2019 à 14h00. Elle était fermée depuis le 13 juin dernier.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.99
nuageux
le 24/07 à 0h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1017.27 hPa
Humidité
82 %

Sondage