Sécheresse : 30 communes du Doubs reconnues en état de catastrophe naturelle

Publié le 29/07/2020 - 17:17
Mis à jour le 29/07/2020 - 17:21

Par arrêté interministériel du 7 juillet 2020, paru au Journal officiel du 29 juillet 2020, 30 communes du Doubs ont été reconnues en état de catastrophe naturelle.

Archives 2019 à Villers-le-Lac © Hélène Loget ©
Archives 2019 à Villers-le-Lac © Hélène Loget ©

Les 30 communes concernées sont :

Au titre des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er janvier 2019 au 31 mars 2019, les communes suivantes : Arbouans, Arc-sous-Cicon, Audincourt, Bart, Bonnétage, Bouclans, Cendrey, Chalèze, Dambelin, Dannemarie, Durnes, Fontain, Les Fontenelles, Grand'Combe-Châteleu, Grandfontaine, Huanne-Montmartin, Longevelle-sur-Doubs, Longeville, Montécheroux, Osselle-Routelle, Pont-de-Roide-Vermondans, Premiers Sapins (Les), Rondefontaine, Rosières-sur-Barbèche, Rougemont, Servin, Tournans, Venise, Villers-le-Lac, Villers-Saint-Martin.

Au titre des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2019 au 30 septembre 2019, les communes d’Audincourt, Bart, Pont-de-Roide-Vermondans.
Les habitants de ces communes qui ont subi des dommages matériels directs en raison de ces phénomènes naturels disposent d’un délai de 10 jours maximum, à compter de la date de publication du présent arrêté au Journal officiel, pour effectuer les démarches nécessaires auprès de leurs assureurs, soit jusqu’au 08 août 2020.

De plus, par ce même arrêté interministériel, 5 communes du Doubs n’ont pas été reconnues en état de catastrophe naturelle pour des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2019, : Audeux, Charmauvillers, Mazerolles-le-Salin, Pirey, Vieux-Charmont.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Une journée sans voiture à Besançon… et après ?

Le week-end s'annonce bucolique, sportif, nature et sans voiture ! Tout du moins le samedi 25 septembre 2021. A l'occasion de la semaine de la mobilité, du troisième temps fort du festival outdoor Grandes Heures Nature samedi et de Tout Besançon Bouge dimanche à Chamars, la Ville de Besançon a souhaité organisé la première journée sans voiture.

Le Muséum de Besançon va réintroduire 290 Écrevisses des torrents dans la nature

Accompagné de l'Office français de la biodiversité (OFB), le Muséum de Besançon s'apprête à réintroduire dans un ruisseau des Vosges du Nord 290 Écrevisses des torrents juvéniles dont l'espèce est en danger critique d'extinction, a-t-on appris ce jeudi 23 septembre. Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de sauvegarde "Espèces animales en danger au sein de la Réserve de biosphère transfrontalière (RBT) (Vosges du Nord) – Pfälzerwald (Allemagne)".

Xavier Thévenard : « Il est temps pour nous de choisir le bon chemin »

Urgence climatique • Le traileur, triple vainqueur de l'UTBM (ultra trail Mont Blanc en 2013 -2015 et 2018)  s'engage dans la sensibilisation de nos comportements face au changement climatique. Avec son projet "À la croisée des chemins" mené avec son sponsor - la marque On-  il invite à une véritable prise de conscience via 12 totems installés dans les montagnes du Jura.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.44
couvert
le 29/09 à 0h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
98 %

Sondage