Sécheresse : interdictions des activités aquatiques en rivières

Publié le 17/08/2022 - 12:32
Mis à jour le 17/08/2022 - 12:32

© D Poirier ©
© D Poirier ©

Dans le Jura, la pêche est interdite en première catégorie depuis le 9 août. La préfecture a décidé également d’interdire depuis le mardi 16 août 2022 la pratique des activités aquatiques. L'arrêté concerne toutes les activités aquatiques susceptibles de perturber le fond des cours d’eau : randonnée aquatique, canyoning, canoë, kayak, raft, baignade, orpaillage.

  • La baignade reste autorisée sur les sites surveillés par l’Agence Régional de Santé.
  • Les activités aquatiques restent autorisées dans les lacs et plans d’eau.
  • Les sports de pagaie restent autorisés sous conditions sur le Doubs et la Loue.

La sécheresse atteint un niveau critique dans le département du Jura. Les faibles précipitations et les températures largement au-dessus des moyennes saisonnières qui perdurent depuis le début du printemps ont eu pour conséquence la diminution marquée des débits des cours d’eau de l’ensemble du département.

Cette situation est particulièrement stressante pour la faune et la flore aquatique. La faune se regroupe dans des sites refuges, et tout dérangement au sein de ces sites peut remettre en cause la survie des espèces présentes pendant cette période critique.

Les fortes températures et les faibles débits réduisent fortement les capacités auto-épuratoires des cours d’eau. La qualité de l’eau peut devenir localement impropre à la baignade.

Sécheresse

Au vu de l’état actuel de la ressource en eau et en application du nouvel arrêté cadre sécheresse, un arrêté préfectoral de restriction temporaire des usages de l’eau de niveau crise pour les cours d’eau est en vigueur. Des opérations de contrôles sont réalisées régulièrement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.88
nuageux
le 20/04 à 3h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
95 %