Sécurité globale : 60 manifestants devant la préfecture du Doubs

Publié le 18/11/2020 - 15:24
Mis à jour le 18/11/2020 - 15:42

Une soixantaine de manifestants, dont plusieurs gilets jaunes, se sont rassemblés vers 19h mardi 17 novembre 2020 devant la préfecture du Doubs à Besançon pour protester contre la loi sur la sécurité globale en discussion à l'Assemblée.

Gilets jaunes securite? globale
17 novembre 2020 - préfecture du Doubs ©

Mardi, les députés ont entamé mardi l'examen de la proposition de loi Sécurité globale dont l'article 24 prévoit de pénaliser d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende la diffusion de "l'image du visage ou tout autre élément d'identification" d'un policier ou d'un gendarme en intervention lorsque celle-ci a pour but de porter "atteinte à son intégrité physique ou psychique".

Plusieurs rassemblements se sont tenus en France. A Paris, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à l'appel notamment de syndicats de journalistes et associations de défense des droits de l'homme pour protester contre le texte qui empêcherait selon eux journalistes et citoyens de filmer les forces de l'ordre durant les manifestations. Des incidents ont éclaté en fin de journée près de l'Assemblée nationale entre manifestants et forces de l'ordre qui ont interpellé 33 personnes.

A Besançon, une soixantaine de manifestants s'est rassemblée durant un peu plus d'une heure devant la préfecture du Doubs ont scandé plusieurs slogans "A bas le gouvernement, sécurité globale ça va faire mal..." ils ont démarré un barbecue et ont en profité pour fêter les deux ans du mouvement des Gilets jaunes. "Discuter une loi liberticide le jour des deux ans du mouvement des Gilets Jaunes, c'est une provocation" se sont offusqués plusieurs manifestants qui se donnent à nouveau rendez-vous ce samedi 21 novembre 2020 à 14h place de la Révolution.

LR demande le maintien de l'article 24

Ce mercredi 18 novembre 2020, le groupe LR à l'Assemblée nationale "s'opposera très clairement à la tentative de suppression" de l'article 24 de la proposition de loi Sécurité globale, a mis en garde son président Damien Abad.

"Nous sommes favorables à l'article 24 et nous nous opposerons très clairement à la tentative de suppression de cet article par des députés de la majorité parce qu'aujourd'hui on doit protéger les policiers, les gendarmes et les pompiers", a-t-il souligné en référence au souhait du MoDem, allié de LREM à l'Assemblée, de voir cet article supprimé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Secteurs médico-sociaux : une manifestation ce jeudi « pour plus d’équité salariale »

L'intersyndicale (CGT/SUD/FO/UNSA) avait appelé à la grève et à la manifestation ce jeudi 3 décembre 2020 afin de faire valoir le droit à l’égalité salariale pour tous/toutes dans la fonction publique hospitalière et dans les établissements médico- sociaux privés et associatifs. Les manifestants se sont retrouvés à 14h00 devant le CLS Bellevaux,  29 Quai de Strasbourg à Besançon. Le cortège va rejoindre l'ARS. Quelques perturbations ont été relevées sur la ligne 1 et 2 du tramway et la ligne 8 de bus.

Euro 2020 : quand joueront les filles de l'ESBF avec leur équipe nationale ?

Depuis le lundi 23 Novembre 2020, c'est la trêve internationale pour les handballeuses. Les joueuses sélectionnées dans leurs équipes nationales ont chacune pu rejoindre respectivement leur sélection. Chloé Bouquet Valentini et Aïssatou Kouyaté  ont été selectionnées en équipe de France. Aneta Labuda a été retenue avec la Pologne et Lara Gonzales fait  partie de l’effectif  espagnol. 

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Eolane (77 salariés) placé en liquidation

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a placé mercredi en liquidation judiciaire l'entreprise de matériel électronique Eolane Montceau, qui emploie 77 salariés à Montceau-les-Mines, a annoncé l'avocat des employés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.51
pluie modérée
le 04/12 à 9h00
Vent
3.13 m/s
Pression
989 hPa
Humidité
98 %

Sondage