Sécurité routière : la mortalité a diminué de moitié sur les routes de Haute-Saône en 2018

Publié le 03/01/2019 - 14:28
Mis à jour le 06/09/2021 - 14:05

17 personnes sont décédées sur les routes de Haute-Saône en 2018 contre 33 en 2017.

 ©
©

16 morts en moins. Le nombre de morts dans un accident de la route étant passé de 33 à 17 en Haute-Saône inversant le bilan particulièrement lourd de 2017. Ziad Khoury, préfet de la Haute-Saône s'est réjoui de ces résultats. "Dès mon arrivée, j'ai fait de la sécurité routière une grande cause départementale pour l'année 2018. Je me réjouis que la mobilisation collective ait permis d'atteindre l'objectif d'une forte amélioration de l'accidentologie. Ce sont autant de vies épargnées et de familles préservées d'une cruelle épreuve" a-t-il déclaré dans un communiqué.

Concernant le bilan des blessés graves sur la route, il est de 84 en 2018 contre 120 l'année précédente. Les chiffres du nombre total d'accidents corporels sont également orientés à la baisse : 103 en 2018 contre 121 en 2017.

Selon le préfet, ce bilan est le fruit de l'engagement accru des acteurs de la sécurité routière : l'Etat, l'autorité judiciaire à travers le Procureur de la République, le Conseil départemental à travers son président et les maires à travers le président de l'Association des Maires de France. "Ils ont chacun apporté leur concours à la mise en oeuvre d'une stratégie commune allant de la prévention à la sanction".

Ziad Khoury salue plus particulièrement la mobilisation du chef de projet pour la sécurité routière, Hélène Hargitai, directrice des services du cabinet, de la cellule sécurité routière et félicite également les services de police et de gendarmerie pour leur implication décisive en faveur de ce bilan encourageant. Il remercie enfin le Parquet de la Haute-Saône d'avoir aussi fait de cet enjeu une priorité majeure. "Pour autant, l'insécurité routière endeuille et brise encore nombre de vies, alors que la très grande majorité des accidents graves trouve son origine dans le comportement individuel et non dans la fatalité. Il importe donc de poursuivre les efforts en 2019 afin de franchir un nouveau cap" conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Bruit ferroviaire : la SNCF et l’État ont établi un vaste programme de résorption

Afin d’améliorer la situation des riverains concernés par le bruit ferroviaire, un vaste programme de résorption des points noirs a été engagé par SNCF Réseau et les services de l’État. Ensemble, ils ont recensé les actions à mener en Bourgogne-Franche-Comté et établi un programme d’opérations.

Grand Besançon : un manque de chauffeurs pour les transports périurbains

Face aux difficultés de recrutement de conducteurs et à la reprise de l’épidémie de Covid, les entreprises de transport qui assurent les services Ginko dans les communes périurbaines de Grand Besançon Métropole se trouvent aujourd’hui en difficulté pour réaliser certains circuits, ce qui impacte la qualité du service de transport, a-t-on appris ce vendredi 16 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.9
partiellement nuageux
le 03/10 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
84 %

Sondage