SNCF Réseau : 423 millions d'euros dans la modernisation du réseau de Bourgogne Franche-Comté en 2021

Publié le 13/01/2021 - 15:17
Mis à jour le 21/01/2021 - 11:53

Pour l'année 2021, SNCF Réseau investira 423 millions d'euros pour la modernisation et la maintenance du réseau en Bourgogne Franche-Comté. 250 chantiers au total sont prévus. Pour Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau, 2021 sera "une année exceptionnelle en Bourgogne Franche-Comté."

©SNCF Reseau ©
©SNCF Reseau ©

SNCF Réseau investira 423 millions d’euros pour la modernisation et la maintenance du réseau en Bourgogne Franche-Comté pour l'année 2021, ce qui représente 39 chantiers de plus de 1 million d'euros, et 250 chantiers au total. Les objectifs des travaux sont d'offrir aux clients une infrastructure performante, plus fiable, et une meilleure qualité de service et de faire circuler plus de trains tout en garantissant la sécurité du réseau.

En complément des 100 M€ consacrés chaque année à la maintenance quotidienne du réseau, SNCF Réseau Bourgogne Franche-Comté aura investi près de 800 millions d’euros en 2020 et 2021 sur le réseau ferroviaire en Bourgogne-Franche-Comté, dont plus de 220 millions d’euros, soit 27 % cofinancés notamment par l’État, la Région Bourgogne-Franche-Comté et l'Union européenne.

Un diagnostic du réseau ferroviaire de Bourgogne-Franche-Comté a été produit ligne par ligne, pour donner une vision globale de l’état de l’infrastructure et alimenter la réflexion sur les perspectives de développement des lignes de desserte fine du territoire et des lignes dédiées au fret.

5 priorités pour 2021

Dans son plan d'investissement pour 2021, SNCF Réseau compte 5 priorités :

  • La sécurité

"C'est un peu plus de la moitié de l'investissement : cela consiste à rénover la voie, changer les rails, effectuer des travaux sur les passages à niveau" précise Jérôme Grand.

Trois opérations importantes sont prévues dans la région dont la ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Lyon sur laquelle seront injectés 55 millions d'euros pour sa régénération, 55 millions d'euros seront également investis sur la Ligne des Horlogers pour également régénérer la voie et maintenir sa performance et réaliser l'accessibilité des gares de Morteau et de Valdahon.

La troisième opération majeure concerne des travaux sur la voie entre Laroche-Migenne et Auxerre pour un coût de 44 millions d'euros. "Une bonne nouvelle pour le projet de trains à hydrogène puisqu'ils pourront circuler sur une voie qui aura été remise en état", souligne Jérôme Grand.

  • La régularité des trains

"L'enjeu pour nous est de diminuer les retards de trains dus à l'infrastructure, ce qui correspond à un tiers de nos investissements", précise le directeur territorial SNCF Réseau.

Dans ce cadre l'opération majeure concerne la modernisation de la signalisation, les causes de la moitié des retards de trains étant liées à des pannes de signalisation.

Un autre chantier massif de signalisation est prévu sur la LGV entre Paris et Lyon : la signalisation est actuellement en cours de changement pour qu'en 2024, 16 trains (au lieu de 13) par heure passent sur cette ligne qui dessert Le Creusot et Mâcon. "C'est un enjeu considérable puisque ça va permettre d'augmenter de 25% le trafic sur cette ligne", souligne Jérôme Grand.

Un partenariat avec la Fédération nationale de chasse a été mis en place pour aider SNCF Réseau à identifier les travaux les plus pertinents à réaliser pour diminuer les heurts avec la faune sauvage (chevreuils, sangliers …). Un autre partenariat est prévu avec la Chambre d'agriculture pour limiter les divagations de vaches et de chevaux et sensibiliser les propriétaires à bien clôturer leurs champs pour éviter les heurts d'animaux.

  • L'accessibilité

"Nous étions comme toutes les régions de France en retard, nous rattrapons ce retard en réalisant la deuxième et dernière phase de l'accessibilité de la gare de Dijon", explique Jérôme Grand.

De nouveaux travaux pour l'accessibilité des gares de Montbard, Auxerre, Morteau et Valdahon ainsi qu'à Avallon, Clamecy et Besançon Viotte sont également prévus cette année.

  • Le Fret

Pour le Fret, 1,8 million d'euros (sur les 6 millions prévus sur ces 3 prochaines années) de travaux qui seront investis en 2021 sur les lignes du Morvan. 4,8 millions d'euros seront également injectés sur le site de Gevrey, centre stratégique pour le fret régional et international (du nord de l'Europe en direction du sud).

SNCF Réseau prévoit également le développement de l'autoroute ferroviaire à Mâcon.

  • L'économie et l'emploi

"C'est un aspect qui nous tient particulièrement à cœur : notre volume de travaux représente 2.100 emplois directs et 1.700 emplois indirects, c'est-à-dire que nous injectons dans l'économie régionale suffisamment pour générer des emplois et ça c'est important", explique le directeur territorial.

SNCF Réseau embauche une centaine de personnes par an et compte maintenir ce volume de recrutement annuel en 2021.

Jérôme Grand ajoute également que "nous avons une attention toute particulière pour nos marchés avec les entreprises locales, car nous sommes convaincus que c'est un atout de disposer d'entreprises locales et il y en a beaucoup dans la région, dans le respect des règles de concurrence bien sûr."

Sur le volet de l'insertion, SNCF Réseau compte 7% d'heures de travail consacrées à l'insertion. En exemple sur les travaux d'accessibilité de la gare de Lons-le-Saunier, 1.250 heures d'insertion qui ont été dégagées, et 750 heures sur les travaux de la Ligne des Hirondelles.

Quelques chiffres

Le réseau ferroviaire en Bourgogne Franche-Comté, c'est :

  • 139 km de lignes
  • 423 millions d'euros investis dans la modernisation du réseau en 2021
  • 173 millions d'euros de travaux cofinancés en 2021
  • 600 collaborateurs
  • 849 km de lignes de desserte fine du territoire soit 28% du réseau ferré exploité en BFC
  • 938 passages à niveau dont 4 inscrits au Programme de sécurisation nationale
  • 650 circulations de voyageurs en moyenne par jour
  • 600 ponts et viaducs
  • 507 km de lignes exploitées
  • 222 km dédiés capillaire Fret
  • 693 km de lignes non circulées, soit 27% du réseau ferré BFC
  • 152 circulations fret en moyenne par jour

Infos +

Suite aux trois crises qu'a connu la France entre fin 2019 et 2020 (Gilets jaunes, Réforme des retraites et crise de la Covid-19) le déficit pour SNCF Réseau est évalué à 1,7 milliard d'euros. "Nous connaissons une situation financière difficile et ça fait partie des données à prendre en compte pour les années à venir", précise Jérôme Grand.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Magasin coopératif « T’as meilleur temps » à Besançon : prochaine réunion d’information ce mardi soir

Ouvert depuis le 12 novembre 2020, le magasin coopératif et participatif "T'as meilleur temps !" a repris ses réunions d'information pour les nouveaux consom'acteurs qui souhaitent en savoir plus. Rendez-vous ce mardi 21 septembre 2021 à 19h30 sur place ou sur Facebook !

L’assurance scolaire en trois questions

UFC Que Choisir • Faut-il souscrire à une assurance scolaire spécifique ? Chaque année, l'établissement scolaire de votre enfant vous demande de lui communiquer une attestation d'assurance. L' association de consommateurs, l'UFC Que Choisir du Doubs, fait le point sur ce que vous devez savoir sur cette assurance, mais aussi sur votre responsabilité civile en cas de dommage causé par votre enfant.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.98
couvert
le 22/09 à 18h00
Vent
4.37 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
19 %

Sondage