Soupçonnés de l'incendie d'une antenne-relais, ils reconnaissent avoir voulu mettre le feu à un fast-food

Publié le 24/06/2020 - 07:24
Mis à jour le 24/06/2020 - 07:48

Deux hommes de 39 et 58 ans, déjà mis en cause pour l'incendie d'une antenne-relais dans le Jura, ont reconnu avoir essayé d'incendier un restaurant McDonald's à Champagnole (Jura) début mai, a-t-on appris mardi auprès du parquet.

Mc Donalds Champagnole © GStreet David C  ©
Mc Donalds Champagnole © GStreet David C ©

Ils seront jugés pour "tentative de destruction par incendie" le 9 juillet par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, date à laquelle ils doivent également être jugés pour l'incendie de l'antenne-relais de Foncine-le-Haut (Jura). Ils ont été placés en détention provisoire dans l'attente de ce procès.

"Les deux suspects expliquent leur passage à l'acte par leur volonté d'empêcher la réouverture du fast-food après avoir vu un reportage télévisé faisant état de files d'attente devant des restaurants McDonald's", a indiqué dans un communiqué le procureur de la République de Lons-le-Saunier, Lionel Pascal.

"Selon eux, les restaurants traditionnels allaient disparaître du fait de la crise sanitaire en cours", a-t-il poursuivi. Le 7 mai à une heure du matin, à Champagnole, deux individus filmés par les caméras de vidéo-surveillance ont brisé une vitre du restaurant puis jeté des cocktails Molotov à l'intérieur. Le sinistre a été rapidement maîtrisé et les dégâts limités.

Les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Besançon ont retrouvé sur place un profil ADN correspondant à celui de l'un des suspects.

Les deux hommes, opposés au déploiement de la 5G pour des raisons environnementales, sont également soupçonnés d'avoir incendié une antenne-relais le 15 avril à Foncine-le-Haut (Jura) au moyen de cocktails Molotov. La couverture téléphonique avait été coupée sur un vaste secteur et les dégâts matériels sont provisoirement chiffrés à 20.000 euros.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.36
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
4.68 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
94 %

Sondage