« Survivre ne suffit pas » : la nouvelle exposition du FRAC Franche-Comté

Publié le 10/02/2019 - 08:30
Mis à jour le 10/02/2019 - 08:45

Le Frac Franche-Comté propose une nouvelle exposition intitulée "Survivre ne suffit pas" du 3 février au 28 avril 2019 à Besançon. Ce nouvel univers laisse planer en suspens des questions existentielles auxquels chacun peut être confronté sur des thèmes d'actualité ou encore sur le temps qui passe…

PUBLICITÉ

Tout est parti du roman « Station Eleven » d’Emily St-John Mandel. Dans ce dernier, le monde est effondré après une pandémie qui a détruit 99% de l’humanité. Pourtant, une troupe de théâtre se balade et sillonne toujours le Michigan proclamant la devise « Survivre ne suffit pas ».

FRAC « Survivre ne suffit pas »janvier 2019 from maCommune.info on Vimeo.

L’exposition questionne le temps, le rôle de l’être humain comme avec l’œuvre de Xavier Antin intitulée « jet d’encre sur coton ». Il est question de l’impression et d’une certaine forme de formatage : « il retravaille la technologie et la réutilise autrement. Il traite notamment par la,  la question de l’industrialisation », explique Elene Laurent, responsable du pôle public et de la médiation.

La question de l’aliénation

La question de l’aliénation reviennent ensuite avec l’œuvre d’Anne Le Troter intitulée « Les silences après une question ».  Pour l’illustrer, une estrade sonore est installée dans la pièce. On peut entendre les discussions de l’artiste avec des enquêteurs.  Le tout est monté en boucle et en écho.

Le thème du temps arrive en seconde partie avec l’œuvre de Katinka Bock. Il s’agit d’une sculpture imitant la forme d’une gousse d’ail en céramique et bois. L’artiste a laissé sa pièce en céramique face aux intempéries avant de la cuire. L’action du temps est marquée sur l’œuvre.

Face à l’histoire

Les limites de l’être humain, évoquées dans le roman d’Emily Mandel, sont notamment illustrées grâce à l’oeuvre de Rei Nato, une artiste japonaise, qui a été fortement marquée par l’histoire de son pays et notamment Hiroshima. De petits personnages sont représentés, avec une mine presque sans émotion. Ils sont comme stupéfaits sur le drame qui vient de frapper les Japonais.

L’exposition se conclut par deux œuvres, celles de Shimabuku et d’Ari Benjamin Meyers qui privilégient le partage et la coopération, en écho au récit qui a donné son titre à l’exposition.

Info +

Frac Franche-Comté 2, passage des arts  à Besançon.

Vernissage le 2 février à 18h30. Exposition du 3 février au 28 avril 2019.

  • 14h – 18h du mercredi au vendredi
  • 14h – 19h samedi et dimanche 
  • tarifs  tarif plein : 4€ tarif réduit : 2€ gratuité : scolaires, moins de 18 ans et tous les dimanches
  • Depuis 2015 le Satellite, un camion transformé par l’architecte Mathieu Herbelin en espace d’exposition, poursuit son itinérance pour aller à la rencontre des publics éloignés.
  • L’exposition intitulée De la Terre à la Lune, l’odyssée de l’Espace propose un voyage dans l’Espace et le Cosmos à travers les œuvres d’Ueli Berger, Julien Berthier, Biosphere, Dominique Blais, Július Koller, Gianni Motti, Estefania Peñafiel Loaiza et Hugues Reip.

Allez plus loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un quatrième « Portrait de Juliette », la sœur préférée de Gustave Courbet, dévoilé au musée Courbet avec le lancement d’une souscription 

L'association "les nouveaux mécènes de Courbet" lance ce 14 février 2019  une souscription pour l'achat d'un tableau petit format représentant Juliette, la sœur préférée de Gustave Courbet. L'objectif est de réunir les fonds nécessaires à cette acquisition qui s'élève à 250.000 €.

Le ministre de la Culture reçoit Jean-Louis Fousseret

Le maire a rencontré jeudi 14 février 2019 dans la matinée Franck Riester à Paris pour aborder les dossiers culturels de Besançon. Jean-Louis Fousseret a appris que la future exposition "Une des provinces du Rococo, la Chine rêvée" de François Boucher (Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon - 8 novembre 2019 au 27 février 2020)  a reçu le label "exposition d’intérêt national".

Le 25e festival des cinémas d’Asie de Vesoul sacre « Jinpa » du tibétain Pema Tseden

La 25e édition du Festival international des cinémas d'Asie (FICA) de Vesoul (est) a décerné mardi soir son Cyclo d'Or au film "Jinpa" du réalisateur tibétain Pema Tseden, ont annoncé les organisateurs. Cette 25e édition s'est déroulée du 5 au 12 février 2019 et a réuni 32.700 spectateurs. Rendez-vous l'année prochaine pour le 26ème FICA de Vesoul qui se déroulera du 11 au 18 février 2020.

Bicentenaire de Courbet : l’enfant du pays au cœur d’un programme riche dans le Doubs dès le 15 février 2019 !

Publi-info • Artiste majeur du XIXe siècle, présent aujourd’hui dans les plus grands musées du monde, Gustave Courbet n’a cessé de peindre son pays natal et les siens. Le Doubs rend hommage en 2019 à cet enfant du pays pour fêter son deux-centième anniversaire avec des expositions, un colloque international, un concert et des rencontres et découvertes sur les traces de l'artiste à partir du 15 février 2019…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.16
ciel dégagé
le 19/02 à 18h00
Vent
1.16 m/s
Pression
998.4 hPa
Humidité
90 %

Sondage