Talents des Cités 2014 : 11 créations et projets d'entreprises francs-comtois récompensés !

Publié le 10/09/2014 - 12:12
Mis à jour le 26/09/2014 - 00:37

Lors de cette 13ème édition de Talents des Cités 2014, les jurys ont expertisé près de 500 dossiers et sélectionné 39 lauréats dont 18 dans la catégorie "Emergence" et 21 dans la catégorie "Création". En Franche-Comté, 11 créations et projets d'entreprises ont été récompensés dans des domaines très variés...

recemment_mis_a_jour125.jpg
©DR ©BGE
PUBLICITÉ

Initié en 2002, par le ministère de la Ville et le Sénat, Talents des cités est un concours d’aide à la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville. Co-organisé par BGE et la Caisse des Dépôts, c’est une action positive et concrète qui valorise les initiatives des hommes et des femmes de ces quartiers. En 13 ans, Talents des cités est devenu un véritable rendez-vous annuel de la création d’entreprise, dont le point d’orgue est la remise des prix, organisée chaque année dans l’hémicycle du Sénat.

Objectif du concours :

  • Valoriser les jeunes entrepreneurs des quartiers
  • Donner l’opportunité à tous ceux qui souhaitent créer ou développer un projet, d’accéder à l’ensemble des soutiens à la création d’entreprise 
  • Créer et pérenniser des activités et des emplois dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville
  • Modifier l’image des quartiers en valorisant tous ceux qui ont du talent.

Quelques chiffres

L’âge moyen des candidats est de 34 ans, 28 % sont des femmes, 32 % ont un diplôme de bac +3/+4/+5. Leur statut avant la création est pour 90% d’entres eux demandeurs d’emplois. Leurs activités sont regroupées autour des secteurs du commerce (52 %), des services aux entreprises (29 %), des services à la personne (19%).

Les BGE continue son rôle d’accompagnateur auprès des lauréats. Pour la 13ème édition le Réseau national a soutenu et accompagné 67 % des lauréats en catégorie « création ».

Les lauréats

Premier prix régional dans la catégorie « Création » : la micro-crèche Les Pinous (Planoise) créée par Yacine Yahiaoui (prix : 2.000 euros).

Située dans le quartier de Planoise, la micro-crèche Les Pinous accueille 10 enfants âgés de 2 mois à 6 ans. Elle propose également une classe pré-maternelle, des cours d’anglais le mercredi et le samedi et les horaires sont adaptés aux parents avec une amplitude d’ouverture très large.

Premier lauréat régional de la catégorie « Emergence » : Le Spa’Ce, projet de bien-être aux résidences. (prix : 1.000 euros)

Ibrahim Lounes souhaite créer un concept novateur à Belfort : un centre dédié au bien-être avec un espace dédié à la détente (spa, sauna, hammam) avec parcours personnalisé, la vente de produits cosmétiques et peut-être plus tard se diversifier dans l’esthétique. 

Premiers lauréats bisontins dans la catégorie « Création » : L’ESCIG (Ecole supérieure de communication d’informatique et gestion) à Planoise créée par Azouz Manaï, Aziz Baaiz et Jamal Hadji, (prix : 2.000 euros)

L’ESCIG propose de la formation continue pour adultes dans différents domaines comme l’informatique, le management, la communication et les langues. Certaines formations sont proposées en présentiel, d’autres à distance et certaines sont mixtes, selon les possibilités des stagiaires. L’offre s’étend aux entreprises dans le domaine de la formation à distance comme le conseil ou la conception de modules sur mesure. Située à Planoise, l’école a également pour mission de développer le quartier et d’inciter les jeunes à poursuivre leurs études.

Deuxième lauréat bisontin dans la catégorie « Création » : Wizfilms Productions (Planoise) créé par Diogène Sebiyege (prix : 1.700 euros)

En plus de son activité, Diogène Sebiyege a pour projet de mettre en place des ateliers vidéos à Planoise. « Je suis persuadé que l’art peut dompter la violence » précise-t-il. Le jeune entrepreneur souhaite également réaliser un film sur le quotidien des jeunes des cités du quartier de Planoise : « L’idée est de réunir les jeunes sur un plateau de tournage, autour d’un projet artistique qui les met en valeur. Loin d’être des figurants, chacun joue son propre rôle ». Par le biais de la vidéo, il aimerait leur montrer que l’on peut toujours réussir, même avec un passé difficile. Actuellement, Diogène Sebiyege prépare son premier long métrage en tant que réalisateur et son ambition pour Wizfilms Productions est de produire des longs métrages et des co-productions internationales.

Troisième lauréat bisontin dans la catégorie « Création » : Negociermadette.com, premier cabinet en France spécialisé dans le règlement de la dette (Planoise), créé par Mohamed Boulebiar (prix : 1.300 euros)

Diplômé d’un BTS technico-commercial et d’un master 2 en droit, Mohamed Boulebiar travaille en tant que juriste dans différents cabinets de recouvrement de créances, études de huissier de justice, association de consommateurs. Il réalise alors que « les débiteurs sont seuls et n’attendent qu’une seule chose : qu’on leur vienne en aide » il décide alors de créer son entreprise. Negociermadette.com accueille, informe, accompagne et conseille les particuliers et professionnels qui connaissent des difficultés financières et recherche avec eux des solutions à leurs problèmes financiers, sociaux et juridiques.

Quatrième lauréat bisontin dans la catégorie « Création » : Nex Concept (Planoise) créé par Dalil Chefai (prix : 1.000 euros)

Une entreprise spécialisée dans le développement commercial de produits et indicateur d’affaires en immobilier. Avec son entreprise, Dalil Chefai souhaite, bien entendu, montrer que l’on peut réussir mais il va au-delà en endossant le rôle de médiateur.

Première lauréates bisontines catégorie « Emergence » : Salon de thé/restaurant culturel / boutique de créateurs dans le quartier Battant/Madeleine par Alcyone Bret et Laëtitia Aouate (prix : 1.000 euros)

Ce sont deux amies aux parcours complétement différents mais partageant un amour commun pour la cuisine, les bons produits, le sens de l’hospitalité et la convivialité. Elle rêvent donc naturellement d’ouvrir un espace mêlant salon de thé, restaurant, boutique de créateurs, espace d’exposition…

Deuxième lauréate bisontine catégorie « Emergence » : Receptio (Planoise) par Rafika Brahim (prix : 900 euros)

Constatant l’effet de mode et l’engouement croissant des Français pour la cuisine et le fait maison sans trop de contraintes, Rafika Brahim a l’idée en 2013 de commercialiser des prêts à garnir sucrés salés, qualité traiteur, innovants et contemporains (formes et saveurs originales).

Troisième lauréat bisontin catégorie « Emergence » : Inganzo prod, un studio d’enregistrement accessible aux jeunes artistes (Planoise) par David Mukomeza (prix : 800 euros)

Diplômé en ingénierie audionumérique en 2013, David Mukomeza est encore étudiant lorsqu’il commence à penser à son projet de studio d’enregistrement : prise de son, d’image, mixage, montage vidéo et audio… Il souhaite également impliquer les habitants du quartier, créer du lien social mais aussi des emplois.

Quatrième lauréat bisontin catégorie « Emergence » : Studio informatique 25 (Planoise) par Bachir Sangaré (prix : 650 euros)

Bachir Sangaré obtient son diplôme de technicien supérieur en informatique de gestion en 2003. De 2004 à 2013, il travaille dans plusieurs entreprises informatiques et au sein des directions des systèmes d’informations du rectorat et l’université Descartes à Paris, se spécialise en tant qu’analyste développeur et acquiert une forte polyvalence en technologies de l’information et de la communication. Aujourd’hui, il souhaite créer sa propre entreprise en formation, audit et conduite de projets informatiques. Il désire notamment proposer des solutions en conception de sites Internet, conception d’applications informatiques, audit et formation en technologies informatiques.

Quatrième lauréate catégorie « Emergence » : Le Régal, reprise d’une boulangerie à Montrapon par Kemissa Boulebiar (prix : 650 euros)

Apprenant la fermeture de la boulangerie Le Régal à Besançon, place Colette, elle décide de reprendre l’entreprise et de la moderniser. « Je souhaite créer une boulangerie / salon de thé avec un coin pour échanger des livres et également de la petite restauration rapide. J’espère pouvoir attirer les femmes de ce quartier populaire, leurs maris viennent souvent jouer à la pétanque sur la place, les femmes pourraient les regarder en buvant un thé » explique-t-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.7
légère pluie
le 15/10 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1007.1 hPa
Humidité
89 %

Sondage