Tentative de meurtre rue Battant : quatre personnes mises en examen

Publié le 19/12/2014 - 18:20
Mis à jour le 19/12/2014 - 18:20

Quatre personnes suspectées d’avoir violemment passé à tabac un homme âgé d’une trentaine d’années ont été présentés au parquet de Besançon, ce vendredi 19 décembre 2014, en vue de leur mise en examen pour tentative d’homicide. La victime a été découverte dans son appartement, les mains liées et le visage défiguré par les coups.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 décembre 2014, une habitante du 75 rue Battant, à Besançon, alerte la police : "ils vont lui mettre le feu". Les policiers arrivent rapidemment sur place et découvrent, dans un appartement, un homme de 38 ans ensanglanté et méconnaissable. Les mains liées avec un lacet, la victime a été défigurée par les coups. Elle gît, quasi inconsciente, une odeur de White spirit émane de ses vêtements. Immédiatement, les secours sont prévenus et transportent l'homme connu des services de police au CHRU de Besançon.

Dans les escaliers et dans l'appartement la police interpelle trois hommes âgés de 22 à 26 ans et une femme de 37 ans, probablement l'auteur de l'appel téléphonique. Les quatre individus, très alcoolisés, réfutent être impliqués dans les faits. La victime n'étant pas en mesure d'être entendue par les enquêteurs de la sûreté départementale, les responsabilités de chacun dans ce passage à tabac reste à établir. L'enquête se poursuit.

Ce vendredi 19 décembre 2014, les quatre suspects sont présentés au parquet de Besançon en vue de leur mise en examen pour "tentative d'homicide". Le parquet a demandé leur placement en détention provisoire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.85
légère pluie
le 23/05 à 12h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
89 %