Touche pas au blaireau

Publié le 19/05/2020 - 14:53
Mis à jour le 19/05/2020 - 14:53

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

© CC0 ©
© CC0 ©

À partir de l’ouverture générale de la chasse en septembre, le blaireau est chassé par tir jusqu’à fin février, et déterré jusqu’à mi-janvier. Mais le déterrage peut être prolongé par les préfets pour une période complémentaire de chasse. "Une période où les blairelles s’occupent encore de leurs petits, incapables de se nourrir seuls et extrêmement vulnérables" explique EELV Bourgogne Franche-Comté qui condamne le zèle de la préfecture de Saône et Loire qui a d’ores et déjà autorisé la pratique depuis le 15 mai.

EELV demande aux préfets de la région Bourgogne de ne pas prolonger cette pratique pour une période complémentaire par arrêté préfectoral.

"Le blaireau est protégé dans de nombreux pays européens (Belgique, Irlande, Pays-Bas, Danemark, Portugal, Espagne, Italie…) car sa présence est le gage d’une nature préservée, il est chassable en France – alors que personne ne le mange – et chassé sans répit neuf mois et demi par an."

Europe Écologie Les verts condamne la pratique de déterrage, ou vènerie sous terre et parle d'acte de cruauté. "Des blaireaux endurent des heures de stress, terrorisés au fond de leur terrier, mordus par les chiens – parfois même déchiquetés vivants pour les petits – pendant que les chasseurs creusent pour les atteindre."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.84
couvert
le 26/01 à 15h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
55 %

Sondage