Trafic de stupéfiants : trois consommateurs, un revendeur et un guetteur présumés interpellés

Publié le 05/02/2021 - 18:33
Mis à jour le 05/02/2021 - 18:33

Mise à jour : audience reportée suite à un malaise •

Une opération de police s'est déroulée mardi 2 février 2021 à Planoise. Elle visait un point de deal implanté Rue de Fribourg.

 ©
©

Plusieurs unités ont été mobilisées pour cette opération : le service d'Intervention, d'Assistance et d'Aide de Proximité et de la Sûreté départementale.

Au cours du dispositif déployé, trois consommateurs, un revendeur et un guetteur présumés ont été interpellés.

Les vérifications et perquisitions, menées avec l'appui du chien spécialisé de l'unité cynophile, ont permis de saisir des stupéfiants conditionnés pour la revente (près de 400 grammes de résine de cannabis et près de 50 grammes de cocaïne) ainsi que la somme de 1.200 euros en numéraire. Un scooter utilisé de manière récurrente sur le point de deal a également été saisi.

Les cinq intéressés ont été placés en garde à vue. Les trois consommateurs écopent d'une CRPC (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité). Deux d'entre eux ont été présentés jeudi et le troisième est convoqué en avril prochain.

Le revendeur de 34 ans, et le guetteur de 39 ans, tous deux déjà connus des forces de l'ordre, font l'objet d'une comparution immédiate cet après-midi. L'un d'eux a fait un malaise. L'audience est reportée le 23 avril prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.66
forte pluie
le 20/06 à 15h00
Vent
0.26 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
95 %

Sondage