Travailleurs détachés : Moscovici appelle au "compromis"

Publié le 25/08/2017 - 09:16
Mis à jour le 25/08/2017 - 09:25

Le commissaire européen aux affaires économiques, Pierre Moscovici, a jugé ce vendredi 25 août 2017 nécessaire de trouver "un compromis" entre membres de l'Union européenne (UE) sur la question des travailleurs détachés, au moment où le président français Emmanuel Macron mène campagne pour un durcissement des directives.

pierre_moscovici.jpg
Pierre Moscovici ©roman
PUBLICITÉ

« Un compromis sur ce texte est nécessaire« , a dit M. Moscovici sur Europe 1. M. Macron mène actuellement une tournée en Europe de l’Est pour convaincre les pays de cette région, peu enclins à durcir les directives sur le sujet, de trouver un accord pour réduire la durée du travail détaché et renforcer les contrôles contre les fraudes.

Jeudi en Roumanie, où le sujet des transporteurs routiers est particulièrement sensible, il a encore prévenu que le « dumping fiscal et social » risquait de mener à un « démantèlement de l’Union européenne ».

« La liberté de circulation, qui est une des grandes libertés de l’Europe, doit aller de pair avec le combat contre le +dumping social+ », a déclaré vendredi M. Moscovici, donnant comme mot d’ordre « à travail égal, salaire égal ». Rappelant que la Commission européenne avait elle-même fait des propositions de réformes fin mai, il a jugé nécessaire de trouver un compromis sur le sujet avant la fin de l’année.

L’UE est actuellement présidée par l’Estonie, plutôt en faveur d’un durcissement des règles sur le sujet. En 2018, la Bulgarie, opposée à une telle évolution, lui succèdera. M. Moscovici a affirmé qu’il ne fallait pas « bercer les Français d’illusions » sur une éventuelle harmonisation sociale de l’UE. « Pour y parvenir, il faut qu’il y ait unanimité (…) à 28″, a-t-il dit.
« Je crois plus à un socle social commun qu’à une vraie harmonisation sociale »,
a-t-il ajouté.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.66
ciel dégagé
le 21/07 à 15h00
Vent
2.6 m/s
Pression
1022.13 hPa
Humidité
40 %

Sondage