"Un dossier de surendettement est déposé toutes les 3 minutes"

Publié le 09/01/2014 - 14:52
Mis à jour le 09/01/2014 - 18:16

Mohamed Boulebiar, jeune entrepreneur bisontin, a eu l’idée originale d’ouvrir sa propre entreprise spécialisée dans le règlement de la dette. Negociermadette.com serait le premier cabinet conseil du genre en France. Entretien.

img_3673.jpg
Le jeune entrepreneur bisontin est installé à Planoise. dr

Trop de dettes ?

PUBLICITÉ

Macommune.info : En quoi consiste votre activité ?

Mohamed Boulebiar : « Je souhaite aider les particuliers et les entreprises à sortir de l’endettement. J’ai eu cette idée au travers de mon expérience professionnelle. Je suis titulaire d’un Master 2 en droit et j’ai travaillé chez un liquidateur judiciaire, un expert comptable ainsi que dans un cabinet de recouvrement de créance. Je me suis aperçu qu’il y avait des abus.

D’une façon générale, il y a un manque de prévention et d’information. Par exemple, quand on est en redressement, cela ne veut pas forcément dire que l’on va mettre la clef sous la porte. Les gens ont peur de déposer le bilan alors que bien souvent, il s’agit de les mettre sous protection judiciaire. En France, il n’existe que des sociétés de rachat de crédit, or, elles sont généralement des filiales d’une banque. Mais on ne peut pas être juge et partie. »

Vous parlez d’abus. De quel type ?

« On abuse parfois de la crédulité des débiteurs, en leur imposant des frais supplémentaires, en pratiquant le harcèlement… On l’a vu dans certains reportages à la télé. Or, ce sont des pratiques interdites par la loi et mon travail consiste à la faire appliquer.

Après un diagnostic budgétaire, je vérifie d’abord la légitimité et le montant de la dette, puis je m’assure que le créancier a respecté ses obligations et ensuite, je travaille sur les voies de négociation à l’amiable. L’ouverture de dossier coûte 30 € à mes clients et le cabinet se rémunère ensuite par une commission de 23% sur le gain qu’ils réalisent. »

Combien de personnes avez-vous déjà aidé depuis votre ouverture en septembre 2013 ?

« Une trentaine dont une vingtaine en Franche-Comté. Mes autres clients étaient de toute la France et même de Belgique. Il s’agit surtout de particuliers qui ont des dettes bancaires ou locatives. Pour eux, je procède déjà à une vérification juridique puis on travaille sur le rachat de crédit par un partenaire. Dans toutes les situations, j’assiste la personne auprès du banquier.

Entre créancier et débiteur : le lien est rompu, il n’y a plus de confiance, d’où l’utilité de faire appel à un tiers. En réalité, le créancier le plus difficile à traiter reste l’Etat. »

Votre activité pourrait-elle générer des emplois ?

« Tout dépendra du volume de travail mais je compte embaucher un conseiller en économie social et familial dans les trois prochains mois ainsi que des juristes dans l’avenir. C’est l’association de ces deux métiers qui fait que l’on pourra mieux aider. Généralement, ce sont les assistantes sociales qui récupèrent les dossiers sans avoir les compétences juridiques nécessaires et cela finit souvent en dossier de surendettement. En France, on en dépose un toutes les trois minutes en moyenne, alors qu’il y a bien souvent d’autres solutions. »

Plus d’informations sur le site negociermadette.com. Le jeune bisontin est également l’auteur d’un ouvrage : "Comment se défendre contre les huissiers de justice et les sociétés de recouvrement"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.69
pluie modérée
le 22/11 à 3h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
95 %

Sondage