Ukraine : Moscovici appelle à "surveiller" les flux financiers

Publié le 05/03/2014 - 13:50
Mis à jour le 05/03/2014 - 13:50

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a appelé mercredi 5 mars dans un communiqué "une surveillance particulière des flux financiers impliquant l'Ukraine", invitant les professionnels à se tourner vers la cellule de renseignement financier de Bercy, Tracfin.

pierre_moscovici.jpg
Pierre Moscovici ©roman
PUBLICITÉ

Tracfin demande aux professionnels concernés – notamment les banques – de faire preuve de vigilance « à l’égard de toutes les opérations susceptibles de se rapporter directement ou indirectement à l’Ukraine ». « Une attention particulière devra être portée sur les éléments d’information relatifs à l’origine et à la destination des fonds concernés ainsi qu’à l’objet de l’objet de l’opération et l’identité précise des personnes qui en sont les donneurs d’ordre et les bénéficiaires effectifs », y compris sur ceux qui sont cachés derrière des sociétés écrans, précise Tracfin dans cet appel.

Une surveillance des flux d’argent et de métaux précieux

La cellule s’intéresse en particulier aux fuites de capitaux sous forme d’« envoi de fonds vers l’étranger ou des structures opacifiantes », « retraits substantiels en espèces » ou « achats de métaux précieux ». Tracfin disposant du pouvoir de bloquer des mouvements d’argent, « les professionnels déclarants sont invités à signaler dans les plus brefs délais les opérations mettant en péril le suivi des sommes concernées ». « Il y a depuis quelques jours une alerte qui appelle les institutions financières à surveiller les flux de capitaux avec l’Ukraine, venant ou conduit par d’anciens proches du régime, de l’ancien régime », avait commenté M. Moscovici mardi, lors d’une visite dans les locaux de Tracfin, jugeant cette démarche « légitime dès lors qu’il y a un risque géopolitique ». Il a rappelé que ce type de dispositif avait déjà été mis en place en 2011, à l’époque du printemps arabe.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.2
légère pluie
le 20/07 à 18h00
Vent
10.87 m/s
Pression
1015.53 hPa
Humidité
86 %

Sondage