Un conducteur de bus agressé à Besançon : la circulation des Bus&Tram suspendue ce mercredi après-midi

Publié le 06/03/2019 - 14:04
Mis à jour le 06/03/2019 - 16:55

Mise à jour à 16h54 • Mercredi 6 mars 2019, à 05h25, un conducteur de bus Keolis Besançon Mobilités, exploitant du réseau Ginko, s’est fait agresser par un individu cagoulé et armé alors qu’il allait prendre son service au terminus « St Claude”, selon un communiqué de l’entreprise.

 ©
©

La CGT raconte que ce matin, peu avant 5h30, un salarié de Kéolis Besançon Mobilités a été victime d’une agression au terminus de Saint-Claude situé rue de Vesoul à Besançon. L’agresseur, qui a agi cagoulé et capuché, a forcé le conducteur à lui donner sa caisse sous la contrainte d’une arme (vraisemblablement un pistolet). Il lui a également volé son portefeuille. Il s’est ensuite échappé.

Le conducteur a déclenché « l’appel d’urgence » puis a été rapidement pris en charge par des agents de maitrise de l’entreprise. Il a été très choqué par cette agression.

Une enquête policière est en cours et les images prises par les caméras à l’intérieur du bus aideront peut-être à l’identification et à l’arrestation de l’agresseur. A cette heure, il n’a pas encore été interpellé.

Les organisations syndicales ainsi que le CSSCT (ex-CHSCT) se sont réunis en début de matinée. Une rencontre avec la Direction s'est déroulée (CSSCT exceptionnel) à 11h00. En concertation avec le directeur, tous les bus ainsi que tous les tramways sont rentrés au dépôt en début d’après-midi.

"Les conducteurs sont trop souvent la cible de comportements violents et d’agressions physiques"

"Une nouvelle fois, un conducteur de bus a donc été victime d’une agression aussi lâche qu’inutile" est-il indiqué dans le communiqué de la CGT. "Les conducteurs sont trop souvent la cible de comportements violents et d’agressions physiques alors que ceux-ci sont chargés d’une mission de service public. Par ailleurs, les fonds de caisse transportés par ces conducteurs sont dérisoires (une vingtaine d’euros)".

"Nous constatons que malgré l’augmentation de ces actes et de la violence de ceux-ci, les pouvoirs publics semblent démunis" ajoute la CGT. "Le manque de moyens criant résultant d’une politique au long cours menés par nos politiques de tous bords n’est sans doute pas étranger à cet état de fait. Il est de plus en plus fréquent que les demandes d’intervention auprès de la police restent sans réponse faute d’effectif. Toutes les réponses ne doivent pas être sécuritaires, mais dans beaucoup de cas, celles-ci restent incontournables. La sécurité au travail de tout un chacun doit être une priorité absolue et nous attendons des actes forts de la part de la mairie et de la Préfecture qui ne saurait se résumer à un communiqué lapidaire !"

L’ensemble du personnel, ses représentants et la direction de Keolis Besançon Mobilités condamnent "sans réserve cette agression intolérable". "Nous tenons à apporter tout notre soutien au conducteur ainsi qu’à ses collègues choqués par cette violence" indique Keolis Besançon Mobilités dans un communiqué.

Suspension de la circulation des Bus et Tram dès 13h30

Consécutivement à cet évènement, la direction de Keolis Besançon Mobilités et les représentants du personnel ont pris la décision de suspendre le service du réseau Ginko Bus&Tram à compter de 13h30 et ce, jusqu’à la fin de service ce jour, afin de :

  • dénoncer avec force cette agression
  • alerter les pouvoirs publics sur la sécurité de nos agents en contact

Le service sera assuré normalement  jeudi 7 mars, dès 5 heures du matin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Ligne des horologers : un hélicoptère pour sécuriser les falaises

Des travaux liés à la sécurisation des falaises situées le long de la voix ferrée sont programmés jeudi 20 juin à Besançon en contrebas de la Citadelle, côté Rivotte. Le site étant difficile d’accès par voie terrestre, un hélicoptère sera affrété afin de transporter le matériel nécessaire au chantier prévient Grand Besançon Métropole.

Bornes Battant : un compromis compliqué entre la Ville et les commerçants

Le compromis semble compliqué. D’un côté, plusieurs commerçants notent une perte sèche de leur chiffre d’affaires depuis l’installation en avril dernier des bornes dans le quartier Battant à Besançon et de l’autre, la maire qui ne semble pas vouloir déroger à ces dernières même si elle affirme rester ouverte à la discussion. On fait le point ce mois de juin 2024…

Passage de la flamme à Besançon : fermeture complète du pont Charles de Gaulle le 25 juin

La Ville de Besançon vient d’annoncer dans un communiqué que pour des raisons de sécurité, les services de l’État ont décidé de modifier le dispositif de circulation de la journée du passage de la flamme olympique le 25 juin 2024. Le pont Charles de Gaulle sera ainsi fermé à tous les usagers (voitures, bus, tramway, cyclistes, piétons) de 18h15 à 19h30.

Recharger son véhicule électrique en moins de 30 minutes, c’est possible dans la station de super-chargeurs Electra à côté de Peugeot Besançon

QUOI DE NEUF ? • Le Groupe Chopard a inauguré le 6 Juin 2024 la station de bornes de super-chargeurs Electra en contre-bas de la concession Peugeot de Besançon. La proximité du boulevard favorise la facilité de recharge.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.08
ciel dégagé
le 25/06 à 3h00
Vent
2.26 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %