Un couple de Besançon découvre une météorite !

Publié le 03/08/2013 - 10:33
Mis à jour le 03/08/2013 - 11:23

12 ans après la chute d'une météorite à Beni M'Hira en Tunisie, Fabien Kuntz et sa compagne ont retrouvé sa zone d'impact et 179 fragments ont pu être récoltés. Ces chercheurs de météorite passionnés, installés à Besançon, savourent leur joie et s'apprêtent à partager leurs données afin d'en faire profiter à tous les amoureux d'astronomie et les chercheurs spécialisés.

Le travail du chasseur de météorites est souvent fait de beaucoup de travail, d'un peu de chance. En effet, c'est à l'occasion d'une pause touristique pour prendre en photo des dromadaires que nos chasseurs ont trouvé, par hasard, le premier fragment de la chute de Beni M'Hira après des heures de recherches infructueuses. Fabien Kuntz et sa compagne sillonnent les déserts à la recherche de morceaux de planètes et leur patience vient d'être récompensée.

La chute de cette météorite, le lundi 8 janvier 2001, dans les environs de Beni M'Hira (Tunisie) avait fait trembler les murs et marqué les esprits. En cela, elle est comparable à celle de février dernier en Russie. La différence est que la météorite de Beni M'Hira était, en grande partie, restée bien cachée dans les sables du désert. A la suite de cette découverte, les équipes de WWMeteorites et MeteorCenter sont parvenues à collecter 179 spécimens, allant de 3g à 500g, lors de quatre voyages de prospection.

Un intérêt scientifique

L’origine de cette météorite (la ceinture d’astéroïde entre Mars et Jupiter) en fait en grande partie sa valeur. Contrairement à l'image de "pilleurs sans scrupule" que certains leur attribuent, les chasseurs de météorites collaborent étroitement avec les chercheurs pour faire progresser les connaissances dans ce domaine très particulier. Des mesures sont réalisées sur la météorite de Beni M'Hira pour le compte d'un chercheur de l'université d'Aix-Marseille.

Le métier de chasseur de météorite est aussi rare que mal connu. Il n'existe que 200 professionnels environ dans le monde. 

Une conférence de presse le jeudi 8 août 2013 à l'Observatoire de Besançon

Les équipes à l’origine de ce travail vont exposer le fruit de leurs recherches communes le jeudi 8 août à l'Observatoire de Besançon. Elles rendront publiques les coordonnées GPS exactes et la carte complète de cette trouvaille rare et  le livre - récit de voyage et d'aventures : "Beni M'Hira, la météorite oubliée..."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Grandes Heures Nature : « Nous sommes devenus une référence dans le sport outdoor et ce n’est que le début… »

Après une annulation suite à la crise sanitaire, le festival Grandes Heures Nature fait son grand retour à partir de ce 12 juin 2021 ! Zoom sur ce qui fait la réussite de cet événement Outdoor avec François Bousso, conseiller communautaire délégué à l'écotourisme, aux congrès et au festival.

Vous avez été piqué par une tique ? Envoyez-la par la poste au programme « Citique » afin de l’examiner…

La Ville de Besançon lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention des piqures de tiques ce mois de juin 2021. Même si elles ne véhiculent pas toutes la maladie de Lyme, 43 % d'entre elles présentent un agent pathogène en Bourgogne Franche-Comté... C'est pourquoi  il est nécessaire de les envoyer au programme de recherche "CITIQUE" afin de pousser l'analyse...

Implantation d’éoliennes suisses au pied du Mont D’Or : opposition ferme des élus du Doubs…

C'est une étape de plus qui a mis hors d'eux plusieurs élus du Doubs ce 8 juin 2021. Dans le cadre de l'implantation d'éoliennes de 210 mètres de haut dans le canton de Vaud à deux pas de Jougne, plusieurs juges suisses se sont déplacés ce mardi le long du côté helvétique afin de vérifier la faisabilité du projet. Ils ne se sont pas rendus du côté français et n'ont donc pas rencontré les élus du Doubs...

Appel à projets pour l’environnement de SNCF : inscriptions jusqu’au 25 juin

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.

Rénovation thermique pour quatre gymnases de Besançon

Coût : 4,9 M€ • Dans le cade de son plan "Besançon agit pour le climat", la Ville va entamer d'ici 15 jours les travaux de rénovation énergétiques de quatre gymnases : ceux de la Malcombe, de Saint Claude, des Orchamps et de l’annexe du Palais des Sports.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21
peu nuageux
le 13/06 à 9h00
Vent
4.58 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
100 %

Sondage