"Leonarda, sa vie est ici" :150 manifestants rassemblées pour le retour de la famille Dibrani

Publié le 18/10/2013 - 18:46
Mis à jour le 18/10/2013 - 21:29

Ce vendredi 18 octobre, un rassemblement s'est déroulé devant la Préfecture du Doubs à Besançon à 17h30 pour le "retour immédiat" de Leonarda et sa famille ainsi que pour demander la démission du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. 150 personnes étaient présentes selon les organisateurs, 100 selon la police.

PUBLICITÉ

Les manifestants, notamment composés de militants associatifs, de membres du Parti de gauche et de quelques étudiants, ont brandi des affiches "Leonarda, sa vie est ici", devant la préfecture du Doubs à Besançon vendredi en fin d'après-midi. Ils ont ensuite défilé au centre-ville de Besançon en scandant "ramenez-nous les Dibrani, éloignez Valls et Fratacci " (le préfet du Doubs), ou "c'est pas les sans papiers, c'est le racisme qu'il faut expulser".

"Nous demandons le retour sans condition de toute la famille Dibrani et de tous les expulsés", a déclaré Jean-Jacques Boy, membre de Réseau éducation sans frontières (RESF) qui est à l'origine de la médiatisation de l'affaire. "Quelle que soit la situation du père, cinq des six enfants étaient scolarisés en France et la mère avait la volonté de rester en France, ils doivent revenir", a affirmé le militant associatif.

Léa, une camarade de Léonarda dans les rangs des manifestants

"J'ai tenu à venir (depuis Pontarlier) pour Leonarda, mon but c'est qu'elle revienne", a déclaré Léa Boillod, la meilleure amie de l'adolescente rom kosovare qui était avec elle dans le car lorsque les forces de l'ordre sont venues la chercher en vue de son expulsion le 9 octobre dernier à Pontarlier (Doubs).  Léa s'est dite "un peu déçue" que ses camarades de classe du collège Malraux de Pontarlier n'aient pas fait le déplacement. Peu de collégiens et de lycéens étaient présents à la manifestation.

Le responsable départemental du Parti de gauche, Emmanuel Girod, a dénoncé "les conditions dans lesquelles s'est passée l'interpellation de Leonarda, aller chercher des gamins dans le cadre de l'école, c'est inacceptable".   Il ajoute que "On dénonce depuis déjà longtemps au Parti de gauche, la politique déplorable de Manuel Valls et nous demandons sa démission. C'est toute sa politique qui est condamnable, il a franchi les dernières digues".

Des journalistes de France 2, BFM TV et i-Télé étaient présents.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Contre les projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté, un rassemblement prévu le 15 novembre 2019

Suite à l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que du projet Europa City dans le Val d'Oise jeudi dernier, Europe Ecologie les Verts croient plus que jamais à l'arrêt des projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté. Le parti écologiste appelle au rassemblement devant le Conseil régional à Dijon le 15 novembre 2019.

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Municipales 2020 : « Le rassemblement est une condition de la victoire » (S. Guerini, délégué général LREM)

Stanislas Guerini, délégué général de La République en Marche s'est rendu à Besançon ce samedi 9 novembre 2019 à l'occasion de la l'inauguration de la permanence d'Eric Alauzet, député du Doubs et candidat investi par LREM pour les municipales 2020. Suite aux tensions qui se sont créées après la défaite d'Alexandra Cordier (référente départementale LREM et conseillère de Jean-Louis Fousseret) à l'investiture du parti, nous avons souhaité éclaircir la situation avec le délégué général…

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Le Comté bientôt protégé en Chine

Alors que la rivalité commerciale entre Pékin et Washington se durcit, Emmanuel Macron appelle les Européens à parler et agir ensemble pour mieux peser face aux Chinois sur les dossiers économiques. Le président a conclu un accord sur la reconnaissance mutuelle et la protection des indications géographiques protégées (IGP) dont fait partie notre bon fromage, le Comté. Cet accord doit entrer en vigueur avant la fin 2020.

Transports : « enfin un débat politique de fond dans cette campagne ! » (E. Alauzet)

Lors d'une conférence de presse organisée le 19 octobre dernier, Eric Alauzet (député du Doubs et candidat investi par LREM aux municipales 2020) annonçait s'opposait à la gratuité en général et notamment des transports. Certaines variations de prix étaient toutefois proposées. Ce 6 novembre 2019, il souhaite distinguer ses propositions de celles de la France Insoumise…

Modem de Besançon : « Nous serons candidats à l’élection municipale sous une forme ou sous une autre »

Laurent Croizier, conseiller municipal à Besançon a tenu une conférence de presse jeudi 31 octobre 2019 pour annoncer plusieurs propositions de campagne pour l'élection municipale 2020 ainsi que pour déclarer que le Modem sera candidat "sous une forme ou sous une autre". Soit un candidat sera désigné, soit le Modem sera intégré à une liste…

Municipale 2020 : J-P Allenbach pense arriver en tête du premier tour si les autres candidats « sont toujours aussi nuls »

Le candidat régionaliste à l'élection municipale de Besançon Jean-Philippe Allenbach a dévoilé de nouvelles propositions jeudi 31 octobre 2019 pour "une ville qui est en train de crever". Il a également donné son avis sur les candidats à cette élection. Confiant, il a déclaré : "on pense arriver en tête du premier tour s'ils sont toujours aussi nuls" en évoquant ses adversaires politiques…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.03
couvert
le 14/11 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
77 %

Sondage