Une jeune femme met le feu devant son ancien foyer par "lassitude" à Besançon

Publié le 11/10/2023 - 18:31
Mis à jour le 19/10/2023 - 08:52

Les policiers sont intervenus dimanche 8 octobre à 13h40 suite à un incendie volontaire sur une poubelle devant un foyer pour jeunes filles, rue de la Cassotte à Besançon. Selon l’enquête, l'auteure des faits est une ancienne résidente, présentant des antécédents psychiatriques et une personnalité “complexe”.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Sur place, les policiers découvrent une poubelle de 770 L détruite dont l’incendie a été éteint par les pompiers, également présents sur le lieu de l’incident. Un des soldats du feu désigne une jeune fille encore présente sur les lieux, soupçonnée d’être l’auteure du feu. 

Elle s’est présentée en amont indiquant “vouloir s’en prendre au foyer”

Interpellée, elle déclare spontanément aux policiers avoir mis le feu par “lassitude” au foyer des jeunes filles, dans lequel elle a été accueilli plusieurs fois auparavant. La mise en cause se serait présentée quelques instants avant les faits au siège de la structure sociale, indiquant “vouloir s’en prendre au foyer”. La mise en cause a été placée en garde à vue.

Auditionnée, la jeune femme de 18 ans a reconnu une nouvelle fois les faits. L’enquête a relevé des antécédents psychiatriques ainsi qu’une “personnalité complexe”. La direction du foyer a déposé plainte au service. Le parquet a demandé une poursuite de l'enquête afin de déterminer une éventuelle préméditation dans le geste de l’auteur.

Dans l’attente des résultats de l’expertise psychiatrique programmée le 14 novembre 2023, la jeune femme s’est présentée devant le tribunal de Besançon en vue d’une convocation à délai différé. Le résultat du déferrement n’est pas encore connu.

 



Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 20 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.71
légère pluie
le 22/05 à 21h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
86 %