Alerte Témoin

Une maison qui compte....

Publié le 09/01/2013 - 18:17
Mis à jour le 09/01/2013 - 18:20

Ce mardi  8 janvier 2013, l'ordre des experts-comptables de Bourgogne Franche-Comté et la compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Besançon ont inauguré à Ecole-Valentin la maison de la profession comptable et financière de Franche-Comté en présence de Christine Thin, présidente du Haut Conseil au Commissariat aux comptes. 

économie locale

"Un lieu d'information, de rencontre et de sensibilisation". Sur 120 m², la maison de la profession comptable et financière de Franche-Comté réunit la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Besançon et l'Ordre des experts-comptables de Franche-Comté. 

La première synergie concerne la formation. L'IRF (Institut régional de formations du centre de formation de la profession comptable) y dispensera une quarantaine de formations en 2013 à destination des professionnels du chiffre. Ce nouvel espace modulable, pensé par l'architecte François Xavier Cahn, se transforme tour à tour en salle de formation pour petits groupes, salle de conseil, etc. 

Des professions qui recrutent en Franche-Comté 

Laurent Fournier, président du Conseil régional de l'Ordre des experts-comptables Bourgogne Franche-Comté explique que si l'ordre a son siège à Dijon, il lui manquait une adresse physique en Franche-Comté. Il se réjouit aussi d'avoir un nouvel outil pour promouvoir la profession : " On dénombre environ 245 experts-comptables dans la région qui emploient près de 1 700 collaborateurs et nous sommes un secteur d’activité qui recrute ! Les perspectives de carrière sont nombreuses. Ce n’est pas si courant dans la conjoncture actuelle. Le collaborateur de cabinet est aujourd'hui un homme de contacts et de rencontres, un homme dans son temps qui utilise les nouvelles technologies. À nous de valoriser notre profession".

Experts-comptables et commissaires aux comptes...

Jean-Jacques Pichon, président de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Besançon depuis le 1er janvier, estime également que cette maison permet de donner plus de visibilité aux deux professions. "Dans cette nouvelle configuration, ce lieu de rencontre, d'information et de formation trouve une utilité renforcée."

L'expert-comptable peut devenir commissaire aux comptes. Ce dernier, indépendant, joue un rôle de contrôle et de certification des comptes des sociétés. (en savoir plus  ici) . Lui-même est contrôlé par le haut conseil du commissariat aux comptes (H3C) qui était représenté mardi soir par sa présidente, Christine Thin : "Dans le contexte économique et financier actuel, le commissaire aux comptes joue un rôle essentiel. En toute indépendance, il fiabilise les données financières et sécurise l'ensemble du tissu économique.  Suite à plusieurs scandales financiers au début des années 2000, la France s'est dotée en 2003 d'une loi de sécurisation financière. Le modèle français est souvent cité en exemple.  Aujourd'hui, en parallèle d'une volonté d'harmonisation européenne, nous nous trouvons face à deux courants contradictoires : la volonté de renforcer la régulation et d'un autre, le besoin de souplesse et de simplification administrative. Il y a un équilibre à trouver". 

La certification pour les collectivités locales ? 

Après avoir récemment élargi le champ d'action des commissaires aux comptes aux syndicats, comités d'entreprises, universités (loi d'autonomie de 2007), organisme de sécurité sociale (2006) ; les hôpitaux seront en 2014  dans l'obligation de certifier leurs comptes. Dans ce même souci de sécurisation, les collectivités locales pourraient elles aussi un jour y être amenées. Pour l'heure, cette démarche se fait sur la base du volontariat. Le gouvernement pourrait réserver cette certification, qui peut être coûteuse, aux collectivités locales les plus importantes... 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Entreprises, vous avez des surblouses, des masques…? Faites vous connaître

Appel au don de matériel de protection • Pour répondre aux besoins en matériel manquant dans les établissements de santé, la CCI du Doubs coordonne un nouvel appel aux dons de matériels de protection. L'hôpital de Besançon a par exemple un besoin urgent de surblouses pour le personnel soignant.

Confinement : chômage partiel ou travail ?  Quelles conditions  ? Quelles nouvelles mesures ? Quelles démarches ?

Entreprises •

Entre l'appel #RestezChezVous, la poursuite de l'activité économique et les problématiques des entreprises, l'équation n'est pas toujours évidente tant pour les travailleurs que pour les chefs d'entreprises. Ce dimanche Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics, a annoncé un renforcement des mesures d’aide aux entreprises. Mais il y a des conditions. 

Offre d'emploi
 -1.3
ciel dégagé
le 30/03 à 21h00
Vent
4.53 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
73 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune