Une soixantaine de jeunes agriculteurs du Doubs en colère à Carrefour Chalezeule

Publié le 18/02/2022 - 17:05
Mis à jour le 18/02/2022 - 17:05

Près de 60 jeunes agriculteurs du Doubs se sont rassemblés ce vendredi 18 février à Carrefour Chalezeule pour dénoncer le non-respect des lois EGAlim 1 et 2 et les prix « beaucoup trop bas » communiqués et proposés par les grandes surfaces aux consommateurs.

"En tant qu’agriculteurs, nous avons des charges sur nos exploitations qui explosent alors que les prix proposés en grandes surface sont en baisse", alerte Loïc Farey, président des Jeunes Agriculteurs du Doubs et agriculteur à Chamesol.

L’envolée des coûts de production est sans commune mesure sur les exploitations agricoles. A cela s’ajoutent pour certaines filières, des prix de marché "très bas beaucoup trop bas" pour permettre aux agriculteurs d’atteindre l’équilibre économique. "Pour les grandes enseignes, la défense du pouvoir d’achat est devenue le seul moyen d’attirer les consommateurs en magasin", souligne le syndicat dans un courrier adressé aux directeurs de grandes surfaces.

©

Cette situation "intenable" que subissent les agriculteurs aujourd’hui les oblige à "demander des comptes" aux magasins. "Les agriculteurs prennent leurs responsabilités en s’engageant dans la contractualisation avec les premiers acheteurs, conformément à la loi. Nous attendons que le grande distribution soit tout aussi responsable dans sa politique d’achat", soulignent les Jeunes Agriculteurs.

Alors que la loi EGAlim 2 se met en oeuvre, les Jeunes Agriculteurs ont rendu visite à plusieurs supermarchés dont Carrefour Chalezeule ce vendredi afin de "constater dans les rayons si la situation économique du monde agricole fait réellement partie des préoccupations des grandes surfaces". Une délégation de manifestants a été reçu par le directeur de l’enseigne. Ils ont également échangé avec les consommateurs.

©

50 litres de lait vendus devant Carrefour

En signe de protestation, un agriculteur s’est installé devant le magasin pour vendre du lait dont environ 50 litres ont été vendus ainsi eu des yaourts, directement du producteur au consommateur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.44
nuageux
le 19/04 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
94 %