Valorisation salariale des enseignants : "pur opportunisme" selon Annie Genevard

Publié le 01/06/2016 - 15:15
Mis à jour le 01/06/2016 - 15:44

La ministre de l’éducation nationale a annoncé une revalorisation salariale pour les enseignants. Un milliard d’euros serviront à augmenter la somme inscrite sur les fiches de paies des professeurs. Pour Annie Genevard, la députée-maire LR  de Morteau,  cette décision de Najat Vallaud-Belkacem est "opportuniste" à quelques mois des élections présidentielles.

portrait_annie_3.jpg
Annie Genevard est députée du Doubs © dr
PUBLICITÉ

La déléguée générale en charge de l’éduction au sein du groupe Les Républicains et députée du Doubs, Annie Genevard, a publié ce mardi 31 mai 2016 un communiqué dans lequel elle dénonce cette mesure du gouvernement. Selon l’élue locale, la ministre de l’éducation ne prend pas en compte le coût budgétaire d’un milliard d’euros en 2020.  « Je décide et à charge pour mes successeurs d’en trouver le financement  » c’est ainsi qu’Annie Genevard résume que la décision de Najat Vallaud Belkacem.

Malgré tout, l’élue de Morteau insiste sur l’importance de valoriser « financièrement » le travail des « professeurs, notamment ceux qui enseignent dans des zones difficiles, pour la porter au niveau des pays de l’OCDE« . Cependant, Annie Genevard s’interroge sur les intentions de la ministre qui agit, selon elle, « par pur opportunisme politique à quelques mois de l’élection présidentielle pour regagner un électorat qui a tourné le dos à François Hollande ». Dans ce communiqué la députée Les Républicains remet en cause cette décision alors qu’une des premières du mandat du président  a « consisté en la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires mise en place par la droite et qui avait permis une substantielle revalorisation du salaire des professeurs et une présence accrue auprès des élèves ».

Enfin, pour conclure Annie Genevard parle d’ « une vague annonce de mise en place d’une gestion des ressources humaines ne suffit pas à convaincre de la volonté de la ministre de changer un système hyper-centralisé auquel davantage d’autonomie, de liberté et de responsabilité, apporterait une reconnaissance accrue du rôle des enseignants« .

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.69
couvert
le 18/06 à 12h00
Vent
1.74 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
52 %

Sondage