Violent incendie du Russey : des adolescents à l'origine du départ de feu

Publié le 25/03/2021 - 14:58
Mis à jour le 25/03/2021 - 14:58

L’incendie s’était déclaré en fin d’après-midi le 8 mars 2021 rue de Lattre de Tassigny au Russey.

 © Facebook Gendarmerie du  Doubs
© Facebook Gendarmerie du Doubs

Les secours s'étaient rendus en urgence sur un violent feu de bâtiment. Le Centre de Traitement de l'Alerte du CODIS 25 avait reçu de nombreux appels pour une fumée importante qui se dégageait des appartements. À leur arrivée, les pompiers avaient constaté que les flammes avaient percé la toiture (d'une superficie d'environ 600 m2) et se propageaient rapidement au travers des combles.

Aucune victime n'était à déplorer. Les familles avaient été relogées par de la famille et par la municipalité. Un appel aux dons avait été lancé suite au sinistre. 

L'enquête diligentée par la gendarmerie de Morteau a permis de recueillir rapidement des informations sur la présence d'adolescents sur les lieux des faits et d'appréhender rapidement ces derniers à l'origine de l'incendie.

Identifiés, ils ont été convoqués à la gendarmerie et entendus. Ils ont reconnu les faits à savoir : "avoir mis le feu par imprudence et ce de façon accidentelle", précise la gendarmerie.

Ils devront répondre rapidement de leurs actes devant le juge des enfants.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.6
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %