Virus Monkeypox : la vaccination se déploie en Bourgogne Franche-Comté 

Publié le 21/07/2022 - 10:57
Mis à jour le 21/07/2022 - 10:07

Face à la diffusion du virus Monkeypox (ou variole du singe) l'ARS Bourgogne-Franche-Comté coordonne l'offre de vaccination préventive qui se met en place dans tous les départements de la région. 15 cas de Monkeypox sont recensés à ce jour en Bourgogne-Franche-Comté par Santé publique France.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Dans son avis du 7 juillet dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande la vaccination préventive des personnes les plus exposées au virus : 

  • les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans, multipartenaires et sans protection ; 
  • les personnes en situation de prostitution, ainsi que les professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle. 

La vaccination peut également être proposée au cas par cas aux professionnels prenant en charge les personnes malades. 

Les personnes volontaires et concernées peuvent accéder à la vaccination sur la base d'une auto-déclaration de leur statut de personne-cible pour la vaccination, après évaluation de la balance bénéfice-risque individuelle de cette vaccination.
Les personnes rapportant un contact à risque avec une personne malade peuvent également accéder de la même manière à la vaccination. 

Deux doses

Le schéma vaccinal est constitué de deux doses espacées de 28 jours, réduit à une dose pour les personnes ayant déjà été vaccinées contre la variole et porté à trois doses pour les personnes immunodéprimées. 

Des centres de vaccination en Bourgogne Franche-Comté

L'offre vaccinale se déploie en Bourgogne Franche-Comté où les sites de vaccination ouvrent progressivement avec une montée en puissance dans les tout prochains jours. 

D’ores et déjà, deux centres proposent cette vaccination dans le Doubs et en Côte d’Or ;

  • CEGIDD 25 - Association d’Hygiène sociale franc-comtoise - 15 avenue Denfert Rochereau à Besançon. Prise de RDV au 03 81 65 44 50
  • CEGIDD 21 - CHU de Dijon - 10 boulevard Marchal de Lattre de Tassigny à Dijon. Prise de RDV au 03 80 28 14 63.

Deux nouveaux centres ouvriront d’ici fin juillet en Saône-et-Loire et dans le Territoire de Belfort :

  • CEGIDD 71 - William Morezy Châlon-sur-Saône - ouverture le 20 juillet - Service départemental de santé publiqu- 4, rue du Capitaine Drillien à Châlon-sur-Saône. Prise de RDV au 03 85 91 00 57 ou 03 85 91 00 52.
  • CEGIDD 90 - ouverture le 25 juillet - Centre de prévention et d’éducation familiale Simone-Veil - 14B, rue des Entrepreneurs à Belfort. Prise de RDV au 03 84 28 17 12.

"L’objectif étant, à court terme, de disposer d’un site de vaccination par département", précise l'ARS BFC. La liste des sites, appelée à évoluer, est régulièrement mise à jour sur le site de l’ARS ainsi que sur sante.fr

L'ARS indique que "les doses de vaccin contre le Monkeypox sont disponibles et déstockées au fur et à mesure des besoins exprimés. Des réapprovisionnements sont prévus en tant que de besoin." La vaccination ne conférant pas une protection immédiate, l’ARS conseille donc d’éviter tout contact à risque avec une personne infectée par le virus ou suspectée de l’être.

Une plateforme téléphonique d'information dédiée activée par Santé publique France répond aux interrogations du public au 0 801 90 80 69 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 8h à 23h, 7j/7).

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.77
couvert
le 02/03 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
81 %