Vol de plaques d'égout dans le Grand Besançon : la gendarmerie met la main sur les malfrats...

Publié le 09/12/2020 - 16:55
Mis à jour le 09/12/2020 - 16:28

Plusieurs vols de plaques d’égout ont été commis dans l’agglomération du Grand Besançon ces dernières semaines. La gendarmerie invite ce 9 décembre 2020 les victimes peuvent se faire connaître.

"Faits préjudiciables à double titre, le vol mais également par la mise en danger d'autrui en raison des trous béants laissés dans la chaussée, notamment de nuit sans éclairage publique", précise les forces de l'ordre qui rappelle la chute récente d'une enfant de 11 ans dans un égout.

Grâce à une enquête approfondie, aux investigations minutieuses, la gendarmerie du Doubs a interpellé les auteurs de ces faits.Perquisition et saisie ont été effectuées permettant la découverte d'une grande partie du butin.

"Les plaques sont d'origines diverses et peuvent appartenir tant aux collectivités territoriales, à EDF, à des opérateurs réseau, ou autres", est-il indiqué

Les victimes de ces faits qui n'ont pas encore déposées plainte pourront se faire connaître auprès de la communauté de brigade de Saint Vit au 03 81 25 04 80.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.74
nuageux
le 19/04 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
95 %