Vous avez vu des cigognes ? Signalez-les !

Publié le 15/02/2022 - 17:18
Mis à jour le 23/02/2022 - 08:39

La Ligue pour la protection des oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté  invite les habitants de la région à signaler leurs observations pour participer au développement des connaissances autour de l’espèce. Des milliers de cigognes devraient traverser la région jusqu’au mois d’avril 2022…

Depuis plusieurs jours déjà les premières cigognes sont de retour, ou de passage, dans la région (notamment durant la période de migration prénuptiale…) C’est le cas à Besançon ! 

12 cigognes aperçues à Besançon 

Un lecteur de maCommune.info a transmis ces premières observations. Il a réussi à prendre en photo une douzaine de cigognes sur le toit de l’école Notre-Dame à Besançon samedi dernier. 

"Malgré le froid et la neige, les premiers individus commencent à remonter, avec un peu de retard même. C’est en effet le début de la migration de retour d’Afrique pour ces majestueux échassiers, un rituel immuable", explique la LPO BFC. 

Signalez les groupes de cigognes

Rejoignez le réseau d’observateurs de la LPO Bourgogne-Franche-Comté en signalant les groupes de cigognes. Vous pouvez (pour ceux qui le souhaitent) indiquer votre noms et prénom. Sinon, il s'agit d'indiquer un effectif, un lieu et une heure de passage. Pour cela, vous pouvez saisir directement vos observations sur la base de données www.faune-france.org.

Vous pouvez également utiliser l'application mobile "NaturaList" (Google Play & App Store), avec la possibilité d’enregistrer vos données en direct depuis votre poste d’observation grâce la fonction géolocalisation.

Enfin, il est possible de notifier vos observations via la messagerie des réseaux sociaux LPO : Facebook et Instagram (@lpo_bfc).

La cigogne blanche en France 

En 1974, la Cigogne blanche était au bord de l’extinction en France avec seulement 11 couples nicheurs, dont neuf en Alsace ! En cause : les changements importantssubis par les milieux naturels (remembrements, drainage des marais, usage intensif de pesticides, etc.), mais également la hausse des aléas climatiques en migration et sur les lieux d’hivernage ou encore la prédation par l’Homme en Afrique. De nombreuses actions coordonnées sur le territoire ont permis d’inverser la balance. La France compte désormais près de 5 000 couples nicheurs pour cette belle espèce protégée, une augmentation régulière depuis 40 ans.

"La situation reste cependant fragile et nécessite la poursuite d’actions de préservation des zones humides et de neutralisation de lignes électriques", précise la LPO.  En Bourgogne-Franche-Comté, l’association a notamment développé un partenariat depuis plusieurs années avec ENEDIS. Cette collaboration consiste à préserver l’avifaune à proximité des lignes électriques en mettant en place des actions comme, par exemple, la désensibilisation des lignes par la pose de protections isolantes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Retour à la nature pour une jeune lynx femelle sauvée en mars dans le massif du Jura…

Une jeune lynx femelle a été remise en liberté le 8 juin 2022 à proximité du lieu où elle avait été recueillie (commune de Morteau) après avoir été signalée en détresse des suites d’une collision routière. Elle avait été capturée par le Centre Athénas, structure de soins à la faune sauvage spécialiste de l’espèce. 

Enquête Flore : recensement des espèces exotiques envahissantes 

Dans le cadre des journées de lutte contre l’ambroisie 15 au 30 juin 2022, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés lance une grande enquête participative afin de recenser les espèces exotiques envahissantes sur le territoire franc-comtois (Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort). 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.69
nuageux
le 29/06 à 12h00
Vent
2.53 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
26 %

Sondage