Yaourts, pâte à tartiner, lait, eau, café… Certains prix vont augmenter dans les supermarchés dès le 1er février 2019

Publié le 31/01/2019 - 08:22
Mis à jour le 04/02/2019 - 12:46

La note devrait être plus salée pour les consommateurs qui iront faire leurs courses en supermarché à partir de vendredi 1er février 2019 partout en France selon Le Parisien. En pleine crise des Gilets jaunes, le prix de certains produits augmentera de 10%. Quels produits ? Et pourquoi cette augmentation ? Réponses…

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Parmi les produits qui verront leur prix augmenter selon Le Parisien :

  • Le Nutella (+8,4%)
  • Le lait infantile Guigoz (+8,1%)
  • Le Coca-Cola (+5%)
  • Le camembert (+8,6%)
  • Le Ricard (+10%)
  • Les céréales Chocapic (+9,3%)
  • L'eau Evian (+6,1%)
  • Les petits pois-carottes Cassegrain (+6,7%)
  • L'huile végétale de 1 litre Isio 4 (+6,7%)
  • Le paquet de 20 pains au lait Pasquier (+5,7%)
  • Le café Carte noire de 250g (+4,4%)
  • Le litre de pur jus d'orange Joker (+3,4%)
  • Le paquet de 500g de spaghetti Panzani (+1,4%)
  • Lot de 2 paquets de Prince au chocolat (+1,4%)
  • Dosettes de café doux Senseo de 277g (+1,1%)
  • Lot de 2 conserves de thon Petit Navire (+0,6%)
  • Yaourts nature Danone par 12 (+6%)
  • Danette au chocolat par 4 (+4,2%)
  • Les biscottes Heudebert (+3,7%)
  • Fromage Caprice des dieux (+3,7%)
  • L'eau gazeuse San Pellegrino (+1,7%)
  • Filet de colin et riz Blédichef (+1,3%)
  • Beurre doux Président (+0,5%)

"1 produit = 1 offert", c'est terminé !

Dès vendredi, les promotions seront limitées à 34% des prix de référence. Les opérations du type "1 produit acheté = 1 offert" ou les offres à -50% ne seront plus proposées aux consommateurs. Seulement 25% des articles disponibles en magasin pourront être en promotion. Objectif : arrêter la revente à perte des distributeurs.

Pourquoi une telle augmentation ?

Le 1er février 2019, la loi Alimentation (votée en octobre 2018) entrera en vigueur. Elle a pour objectif de mieux rémunérer les agriculteurs et prendre en compte leurs coûts de production. Le Parisien indique que la grande distribution a désormais l'obligation de faire au minimum une marge de 10% sur tout un panel de produits.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« France Relance » : 3 millions d’euros pour aider au financement des projets de neuf entreprises de la région

Ces nouveaux lauréats ont été sélectionnés lors de l’instance régionale d’accélération qui s’est réunie le 6 juin et le 7 juillet 2021 dans le cadre "France Relance". Ces projets représentent un investissement global de plus de 11 millions d’euros par ces entreprises qui seront alors soutenues par près de 3 millions d’euros de subvention d’État.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.68
légère pluie
le 25/09 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage