Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La caserne des pompiers en pleine démolition

Au total, 7.000 m2 vont être détruits jusqu'à fin février ©HL - cliquez sur l'image pour agrandir
Michel Loyat, adjoint à l'urbanisme, Pierre Moreau, président de PBTP & Démolitions (Devecey) et Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon ©HL - cliquez sur l'image pour agrandir
©ville de besançon - cliquez sur l'image pour agrandir
Une grue de démolition de PBTP en action... ©HL - cliquez sur l'image pour agrandir
Patrick Devillers, chef de projet à PBTP ©HL - cliquez sur l'image pour agrandir
Une page tournée

Fini les pompiers rue Louise Michel, depuis leur départ au mois de septembre, une partie de la caserne est en cours de déconstruction. Ce vendredi 25 janvier en fin de matinée, l'entreprise PBTP de Devecey a commencé à détruire la façade du bâtiment. Dans le froid, le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret en a profité pour parler de l'avenir du site.

Publicité

Le coût du chantier... 

400 000 € ont été nécessaires. Ce chiffre inclut 320.000 € de déconstruction, 65.000€ de dévoiement des réseaux, 15.000€ pour le diagnostic préalable et 100.000€ pour le désamiantage.

Les travaux

Le chantier concerne la déconstruction du bâtiment logement, administration et le gymnase au dernier étage et un garage. Cependant, une partie de la structure du bâtiment sera conservée tout comme les deux hangars et le refectoire.

Pas moins de 7000 m2 de planchers vont être démolis. La fin des travaux est prévue pour fin février. Patrick Devillers, chef de projet à PBTP, parle de "désosser le bâtiment" :  volets, parquets dans une logique de tri et de développement durable.

3.000 m3 gravats, vont être broyés sur place et laissés à la disposition d'entreprises pour les besoins d'autres travaux, notamment ceux du tramway et de l'Ilôt Pasteur. 

Une campagne de recherches archéologiques sera mise en place dès le printemps. 

Quel avenir ?

Jean-Louis Fousseret imagine "des commerces, du tertiaire, de l'habitat ou encore une reconstruction avec, pourquoi pas,  la rue Antide janvier (ndlr :  qui passe devant la discothèque Le Privé) rue à double sens ". Le supermarché de boissons donnant actuellement rue Oudet pourrrait être intéressé pour déménager de quelques mètres. Pas question en revanche de venir concurrencer le site de l'ancien hôpital Saint-Jacques tout proche, le projet devra-être complémentaire. 

Le véritable avenir des casernes reste donc encore flou. A court terme, le site sera utilisé comme base de chantier du tram, notamment pour le stockage. 

Hélène L.

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Maurice Beaufort, luthier
Sam, 26 Mai 2018 9h30 - 10h30
Hotel de Grammont - Besançon
Sam, 26 Mai 2018 11h00
Salon Raymond Forni, Conseil Régional - Besançon
Ven, 25 Mai 2018 20h00 - Sam, 26 Mai 2018 16h00
MAISON DES ÉTUDIANTS (MDE) - Besançon
Sam, 26 Mai 2018 14h00 - 16h00
14 avenue fontaine argent besancon - besançon
Sam, 26 Mai 2018 14h00 - 16h30
13 A avenue Ile de France - Besançon