Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La société de voyage en montgolfière ne vendait que du vent

Un homme et son fils, qui dirigeaient une société de voyages en montgolfière en Meurthe-et-Moselle entre 2006 et 2010, comparaissent depuis lundi matin devant le tribunal correctionnel de Nancy, poursuivis pour avoir vendu des milliers de vols sans jamais les honorer. Près de 800 clients, qui attendent toujours de décoller, se sont constitués partie civile.

Publicité

Depuis 2006, 17000 vols ont été vendus à des particuliers ou des comités d'entreprise par la société Aerofly, dont 11440 restent à effectuer, a résumé le vice-procureur Jean-Paul Hartmann à l'ouverture des débats.

Le père, 51 ans, suspecté d'être le gérant de fait de la société, a expliqué à la barre du tribunal que les vols avaient été retardés "en raison de la météo ainsi que du volcan islandais".

"Moi, je m'occupais de la technique, pas du commercial", s'est-il défendu, assurant que son fils, gérant légal, s'occupait des ventes de billets.   Ce dernier, âgé de 24 ans, n'a pas pris la parole à l'ouverture du procès.

Selon la défense, le père et le fils étaient les pilotes des montgolfières et pouvaient effectuer 1.500 à 1.600 vols par an chacun.   Pourtant, selon l'information judiciaire ouverte en août, seuls 250 à 300 vols annuels pouvaient être effectués par pilote.

Une plaquette publicitaire annonçait par ailleurs 8 pilotes, alors que seuls les deux prévenus volaient. "C'est une coquille que personne n'a vue et qui n'a jamais été corrigée", a affirmé le père.

Les deux hommes sont également prévenus de harcèlement moral sur des salariés, de violation d'une interdiction de gérer pour le père et complicité de ce chef pour le fils. Ils encourent 5 ans d'emprisonnement et 375.000 euros d'amende.

Les débats doivent se poursuivre jusqu’à mardi soir.

 (source : AFP)

redaction

Votre météo avec