Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

PSA Peugeot Citroën a perdu 5 milliards d'euros en 2012

©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
Perte historique

L’annonce était attendue. Ce mercredi 13 février 2013, PSA Peugeot Citroën a confirmé la plus lourde perte de son histoire, soit 5,01 milliards d'euros en 2012. Mais le constructeur maintient ses prévisions pour 2013 et les années à venir.

Publicité

C’est par un communiqué que ce mercredi 13 février 2013, le groupe PSA Peugeot Citroën a annoncé un chiffre d'affaires à 55,4 milliards d’euros en 2012, soit une baisse de 5,2%. Il est précisé que le chiffre d'affaires de la division Automobile est en baisse de 10,3%. (Voir d’autres chiffres dans l’encadré ci-contre).

Déclarations

"Les résultats du Groupe en 2012 reflètent la détérioration de l'environnement dans le secteur automobile en Europe, déclare Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroën. Dans ce contexte, nous avons pris les mesures difficiles mais nécessaires qui s'imposent, pour réorganiser notre base industrielle en France. Les résultats du plan d'économie ainsi que du plan de cession d'actifs ont dépassé nos objectifs, soulignant l'engagement exceptionnel de nos  employés. Enfin, notre Alliance stratégique avec GM (ndlr : General Motors)  est entrée dans sa phase d'exécution. Aujourd'hui, les fondations de notre rebond sont posées. Nous allons construire sur l'identité forte de nos marques et différencier leurs territoires clients, cibler davantage nos investissements, restaurer activement la profitabilité en Europe et bénéficier des investissements réalisés dans les marchés en croissance."

Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën a quant à lui affirmé : "Malgré le contexte très difficile que traverse actuellement le Groupe, je suis extrêmement confiant dans la capacité des hommes et des femmes de PSA Peugeot Citroën, emmenés par le directoire et son président  Philippe Varin, à véritablement tout mettre en œuvre, et à se battre, pour retourner cette situation et remettre le Groupe sur le chemin du redressement."

Les fondations d’un rebond

Dans ce communiqué, PSA Peugeot Citroën indique que "les efforts menés par le Groupe dans son ensemble et les décisions difficiles mises en œuvre", dans le contexte de détérioration du marché automobile en Europe, lui ont permis de construire en 2012 "les fondations de son rebond industriel et commercial". Et d’expliquer que la  mobilisation et les mesures prises ont notamment permis :

  • le succès du lancement de la Peugeot 208, qui occupe la première place en Europe en décembre sur son segment
  • le succès de la technologie HYbrid 4, avec la deuxième place européenne du marché hybride
  • le dépassement de ses objectifs de réductions de coûts (1,2 Mds€), de cessions d'actifs (2 Mds€) et de diminution des stocks
  • la mise en œuvre du plan de restructuration, difficile mais indispensable et la mise en place de mesures d'accompagnement dans le cadre d'un dialogue social responsable
  • la mise en œuvre opérationnelle de l'Alliance avec General Motors
  • le renforcement de la sécurité financière du groupe et la confirmation du financement de Banque PSA Finance pour plus de trois ans

"Ces mesures, ajoutées aux ajustements de valeur comptable sur les actifs de la division Automobile annoncés le 7 février, permettent d'engager l'année 2013 sur des bases saines pour assurer le rebond du Groupe", indique PSA Peugeot Citroën.

miss.dom

Les chiffres 2012 de PSA Peugeot Citroën

Résultats PSA Peugeot Citroën 2012 communiqués par le groupe le 13 février 2013 :

  • Chiffre d'affaires Groupe à 55,4 Mds€, en baisse de 5,2%. Chiffre d'affaires de la division Automobile en baisse de 10,3%
  • Résultat opérationnel courant Groupe à - 576 M€ malgré un environnement de marché très difficile en Europe, avec un résultat opérationnel courant de la division Automobile à -1 504 M€
  • Résultat net part du Groupe à -5 010 M€, après les dépréciations comptables de 3 009 M€ sur la valorisation globale de la division Automobile, en application de la norme IAS 36, et de 879 M€ sur la valeur nette des impôts différés en application de la norme IAS 12, afin de refléter la dégradation du marché européen, sans impact sur la solvabilité et la liquidité du Groupe
  • Free cash flow à -1 387 M€
  • Dette nette au 31 décembre 2012 réduite de 211 M€ à -3 148 M€, avec une réduction de la dette nette de la division Automobile1 de 712 M€ à -1 256 M€
 

Votre météo avec

Evénements de pays de montbéliard