Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Se chauffer sans CO²

- cliquez sur l'image pour agrandir
innovation

L’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) vient de développer “2SOL” : un système de stockage de l’énergie solaire à 500 mètre de profondeur dans le sol qui n’est pas encore rentable pur une maison familiale mais qui s’avère intéressant pour chauffer ou refroidir sans émission de CO²

Publicité

Pour Patrick Hofer-Noser, président de l'alliance "2SOL", à Zurich, le système n’est pas encore rentable pour une faille seul mais il est adapté à des immeubles ou des entreprises. “On peut chauffer un immeuble même le jour le plus froid de l’année” explique-t-il. Comment ? Grâce à un collecteur hybride développé par l’EPTZ qui transforme l'énergie solaire en électricité et en chaleur. Concrétement, l’installation photovoltaïque qui livre du courant est liée à un collecteur pour pour chauffer l'eau et alimenter la zone de stockage de chaleur située à 500 m de profondeur. Le surplus d'énergie solaire est stocké durant l'été dans le sol et utilisé en hiver pour les besoins en chauffage. A l’inverse,le bâtiment peut également être refroidi par chauffage par le sol en été après dissipation de l’énergie thermique. 

Une pompe à chaleur coaxiale en polyester ressemblant à une lance à incendie de pompier  assure la liaison entre la zone de stockage sous terre et l’immeuble.  Cette pompe a chaleur qui chauffe l'eau à une température entre 28 à 35 degrés est couplé à un compresseur turbo qui fonctionne à 200.000 tours par minute. Résultat : 80 m2 de collecteurs hybrides installés sur un toit permettent de chauffer une surface utile de 750 m2, soit l'équivalent d'une immeuble locatif de trois étages abritant sept familles. 

Le coût d'installation du système "2SOL" est estimé entre 5.000 et 6.000 francs suisse  (entre 4 et 5.000 euros) par personne dans un immeuble locatif. Financièrement, la rentabilité du système dépend de l'évolution du prix du pétrole, souligne Hansjürg Leibundgut.

Interview (en allemand) du professeur Hansjürg Leibundgut 

Damien

Votre météo avec

Evénements de Suisse