Un homme violemment agressé avec un sabre, un suspect en fuite

Publié le 01/12/2016 - 18:11
Mis à jour le 01/12/2016 - 18:53

Un homme de 36 ans a été violemment agressé par deux hommes armés d’un sabre à Besançon après un différend entre deux familles d’un quartier sensible : l’un des agresseurs présumés a été mis en examen ce  jeudi 1er décembre 2016.  L’autre est en fuite.

 ©
©

suite de l’affaire

La victime, qui sortait tout juste d'une peine de plusieurs mois de prison, a été prise dans un guet-apens par deux frères armés d'un sabre, le vendredi 25 novembre 2016 dans le quartier Clairs Soleils de Besançon, a indiqué la procureure de Besançon Edwige Roux-Morizot.

La victime aurait insulté leur mère

La fratrie aurait reproché à l'homme d'avoir insulté leur mère, selon les premiers éléments de l'enquête de police. Les agresseurs ont porté plusieurs coups de sabre a la victime qui souffre d'une fracture du crâne et de plusieurs plaies au niveau du bassin et des mains, a détaillé la procureure, précisant que la victime n'a pas eu les doigts sectionnés. Transporté d'urgence à l'hôpital de Besançon, le blessé a été opéré, mais ses jours ne sont pas en danger.

Un des agresseurs en fuite

Un des agresseurs présumés, un homme de 33 ans connu de la justice pour divers délits, a été placé en garde à vue mardi. Il a été mis en examen jeudi et le parquet a requis sont placement en détention provisoire, après l'ouverture d'une information judiciaire pour "tentative d'assassinat". Il est défendu par Me Catherine Bresson, avocate à Besançon.

 Son frère, âgé de 36 ans et déjà condamné par la cour d'assises pour une précédente tentative d'assassinat, a pris la fuite. Il est  soupçonné d'avoir porté les coups de sabre et un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre. L'arme n'a pas été retrouvée par les enquêteurs, mais au vu des blessures, il s'agit probablement d'un sabre type katana.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.24
légère pluie
le 16/04 à 15h00
Vent
5.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
80 %