Une cinquantaine de personnes s'oppose à l'expulsion d'une famille kosovare

Publié le 16/07/2018 - 16:59
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:47

Une famille originaire du Kosovo, composée des parents et de deux enfants âgés de 4 ans et 18 mois, a été expulsée lundi 16 juillet 2018 vers 9 heures alors qu'elle vivait dans un appartement à Nolay, en Côte d'Or. Tout cela, malgré la détermination du collectif citoyen d'aide aux migrants qui avait apporter de l'aide à cette famille. Une pétition a été lancée : https://www.change.org/p/collectif-sauvons-agim-blerta-et-leurs-deux-enfants  

 ©
©

Arrivé en France il y a maintenant trois ans, une famille originaire du Kosovo s'est installée depuis environ un an à Nolay. Jérôme Flach, le maire, précise que le plus jeune des enfants (18 mois) était d'ailleurs né en France et le plus âgé était scolarisé à l'école maternelle. "Ils étaient logés dans un appartement prévu par le collectif d'entraide et s'étaient bien intégrés dans la vie locale. Beaucoup de personnes les ont soutenus lors de l'intervention de ce matin". Le collectif le confirme : "Ils participaient aux activités organisées par l'école, à un bistro associatif…"

Le maire souligne notamment le fait que plusieurs élus avaient écrit au préfet de Côte-d'Or afin d'appuyer leur demande d'asile, y compris le député Didier Paris, mentionne le collectif.

Le père de famille était d'ailleurs en voie d'obtenir un emploi comme réparateur automobile. Pour l'heure, la famille a été emmenée dans un centre de rétention à Metz, dernière étape avant l'expulsion définitive au Kosovo où la famille risque selon le collectif "un danger de mort", la famille de la jeune femme étant opposée à son union avec le père de ses enfants.

Reste au juge des libertés de statuer sur le sort de la famille.

Une manifestation est prévue à Nolay ce lundi à 19 heures. Pour le collectif d'aide aux migrants, "la situation est critique, un avion serait prévu pour mardi".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Opération « coup de poing » dans le Doubs : 365 véhicules contrôlés, 21 suspensions de permis…

48 militaires de la gendarmerie du Doubs ont participé à un vaste contrôle routier dans la nuit de samedi 23 et dimanche 24 octobre 2021 de 4h00 à 7h00 du matin aux abords des boîtes de nuit le Teasing à Besançon, le Moulin Rouge à Taillecourt, la Cario Club à Mathey et sur l’axe Morteau-Valdahon.

Agressions sexuelles et viols sur mineurs : appel à témoins et à victimes

La brigade de Besançon Tarragnoz a lancé un appel à témoin ou à victimes pour des faits récents et anciens d'agressions sexuelles sur des enfants par un individu âgé aujourd'hui de plus de 70 ans. Ce vendredi, Etienne Manteaux, le procureur de Besançon, a réitéré devant la presse l’appel des gendarmes afin d’encourager les victimes à se manifester.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.01
partiellement nuageux
le 25/10 à 18h00
Vent
1.69 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
91 %

Sondage