Alerte Témoin

150 motards en colère à Besançon contre les zones de circulation restreinte

Publié le 02/10/2016 - 08:49
Mis à jour le 03/10/2016 - 09:37

Par solidarité. Ils sont partis de Chalezeule pour rejoindre la place de la Révolution, 150 motards vrombissants ont manifesté ce samedi 1er octobre  2016 dans les rues de Besançon avec leur deux roues contre le projet de mise en place dans une vingtaine de métropoles de zones de circulation restreinte (ZRC) visant à interdire la circulation des motos les plus anciennes dans les centres-villes et ne respectant pas certaines normes environnementales.

recemment_mis_a_jour148.jpg
© ffmc 25

Après un barbecue sur place, 150 motards sont partis de la zone commerciale de Chalezeule et se sont rendus symboliquement au cœur de Besançon place de la Révolution. Ce rassemblement s'est déroulé dans une vingtaine de villes en France et une manifestation est organisée ce dimanche 2 octobre à Paris. Les motards s'élèvent contre l’interdiction de circuler dans la capitale pour les deux-roues motorisés mis en circulation avant 1999 (et avant 1997 pour les automobiles). Ce dispositif est à l'étude dans 25 grandes villes de France pour limiter la pollution.

Pour l'heure, aucune ville n'est concernée par cette mesure en Franche-Comté. Mais la fédération des motards en colère du Doubs se veut solidaire pour faire front face à cette mesure qu'elle juge discriminatoire : "Non à l'écologie punitive"

"Qui de nous (les motards) peut affirmer que nous n'irons pas dans une de ces 24 villes pour le boulot, ou encore que nos enfants n'iront pas y faire des études ?" La FFMC dénonce en outre une mesure « antisociale » "Il faut penser également à tous ces usagers directement concernés qui entretiennent leur Véhicule, deux trois au quatre roues, comme ils peuvent, car ils n'ont pas les moyens d'en s'acheter un neuf  !"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage : Consommez-vous « local » pour vos courses alimentaires ?

En cette période de crise sanitaire et économique, les Françaises et les Français sont encouragés à s'approvisionner chez des producteurs locaux ou des magasins relayant leurs produits, pour les aider. Et vous, faites-vous vos courses plutôt dans les hyper et supermarchés ou plutôt chez les producteurs locaux ? C'est notre sondage de la semaine...

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Déconfinement : les clubs échangistes considérés comme… des salles de sport par le code du tourisme

Alors que les gérants de discothèques s'arrachent les cheveux parce qu'ils n'ont pas encore le droit de rouvrir leurs portes au public et que leur trésorerie rétrécit de jour en jour dans ce contexte de crise sanitaire liée au covid-19, les clubs libertins eux, ont pu rouvrir depuis juin dernier parce qu'ils sont considérés comme… des salles de sport. Pourquoi ?

Passation de commandement au 13e régiment du génie à Valdahon

Après deux années à la tête du 13e régiment du génie, le colonel Geoffroy Balsan a rendu son commandement, vendredi 3 juillet 2020, sur la place d’armes du régiment du Valdahon. Lors de la cérémonie militaire présidée par le général de brigade Marc Ollier, commandant la 2e brigade blindée, le commandement du régiment a été transmis au colonel Stéphane Juras.

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     27.52
    nuageux
    le 09/07 à 12h00
    Vent
    1.93 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    35 %

    Sondage