17e Gargantua : découvrez les candidats de Bourgogne Franche-Comté à la finale régionale

Publié le 15/01/2020 - 10:30
Mis à jour le 14/01/2020 - 15:58

Le 19 janvier 2020, la nouvelle édition du concours du meilleur cuisinier de collectivité en gestion directe France lors du salon Rest'Hôtel et Métiers de Bouche organisé au parc des exposition des congrès de Dijon. Découvrez les six candidats de Bourgogne Franche-Comté de la finale régionale…

cuisinemodedemploioctobre2017.jpg
© Hélène Loget
PUBLICITÉ

Le Gargantua va sillonner l'Hexagone pendant une année. Au cours de ses finales régionales, les chef(fe)s sélectionné(e)s sur dossier vont s'affronter, en direct et en public, pendant trois heures.

Les 6 candidats de Bourgogne Franche-Comté sont :

  • Mélanie Neubeck, Collège Olympes de Gouges - Saint-Hippolyte
  • Thierry Petitpez, Lycée Janot - Sens (89)
  • Hervé Tambarin, Collège Gaston Bachelard - Dijon (25)
  • Christophe Signe, Lycée professionnel Jules Ferry - Delle (90)
  • Romain Fiatte, Lycée Jules Haag - Besançon (25)

Les candidats seront jugés par deux jurys composés de professionnels de la restauration collective : un jury technique (60 % de la note), un jury dégustation (40 % de la note).

Au menu du concours

Les finales régionales comportent la réalisation d’un plat imposé et d’un dessert, à partir d’une liste d’ingrédients fournis pour l’épreuve.

Les recettes sont quantifiées pour dix personnes. Le coût de matière ne doit pas dépasser 5 euros pour le plat et 2,50 euros pour le dessert.

A Dijon, ce sera porc braisé et fruits de saison et de proximité : pommes et poires.

La finale nationale se tiendra à Lyon lors du SIRHA 2021 et désignera le lauréat de la 17ème édition du Gargantua.

Nouveautés de la 17ème édition : une assiette spéciale 6-12 ans

Des tout-petits en crèche jusqu’aux seniors des Ehpad, en passant par les adultes des restaurants d’entreprise, sans oublier les collégiens et les lycéens, le talent des chef(fe)s s’affirme dans leur capacité à s’adapter aux goûts et besoins nutritifs de chacun.

L’épreuve du plat principal se trouve modifiée cette année pour en tenir compte. Outre les huit assiettes librement composées à partir du thème et des ingrédients imposés, la neuvième assiette devra être conçue avec des quantités et saveurs adaptées aux enfants de 6-12 ans. La dixième assiette sera quant à elle travaillée spécifiquement pour le dressage et la présentation.

Un critère "anti-gaspillage"

Avec la loi Agriculture et Alimentation (loi Egalim) et la loi contre le gaspillage et pour l’économie circulaire, la restauration collective est dorénavant soumise à des obligations de réduction des déchets. C’est donc en toute logique que la grille d’évaluation des candidats intègre désormais un critère "antigaspillage". La dimension responsable du concours s’en trouve ainsi renforcée.

Parrainé par Marc Foucher, Meilleur Ouvrier de France 2004, ce concours est devenu un incontournable de la profession. Son objectif : valoriser l’excellence de la restauration collective. La vocation du Gargantua est de mettre en lumière les savoir-faire des meilleurs cuisiniers et cuisinières de ce secteur. Ils ont à coeur de faire plaisir à leurs convives, avec une alimentation saine et équilibrée.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Besançon : le Pacte pour la Transition, le « lobby citoyen » pendant la campagne de l’élection municipale 2020

La collectif grand bisontin du Pacte pour la Transition vient de voir le jour à Besançon dans le but de "participer activement à la construction de politiques publiques à la hauteur des enjeux climatiques et sociaux de notre temps". L'occasion de soumettre aux candidats à l'élection municipale de Besançon plusieurs propositions à ajouter à leur programme…

Plusieurs actions de sensibilisation à la pollution à Besançon

Une trentaine d’activistes d’Alternatiba Besançon, ANV-COP21 Besançon et le Collectif Pacte pour la Transition ont organisé mardi 21 janvier 2020 une mobilisation devant trois écoles de Planoise (école Artois, école Champage, école Île de France) pour sensibiliser parents et enseignants et interpeller les candidat.e.s aux élections municipales sur la thématique de la pollution de l’air, en particulier aux abords de la RN57.

Un (gros) coup de pouce pour Shukar, un cheval d’Eternoz

Shukar, un cheval de spectacle et d'école âgé de 14 ans, appartenant à Lucie Miot, une artiste voltigeuse sur cheval à Eternoz, est malade, mais il a des chances d'être sauvé s'il est hospitalisé. Le transport et les soins d'un cheval aussi costaud que celui-ci ont un coût certain. C'est pourquoi un appel à la générosité a été lancé par l'entourage de l'équidé.

Une pétition nationale pour dire stop au démarchage téléphonique

Alors que l’Assemblée nationale va prochainement discuter, en deuxième lecture, d’une proposition de loi sur le démarchage téléphonique, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF, "tirant les conséquences de l’exaspération des consommateurs et des litiges issus des appels commerciaux non désirés", s’unissent et lancent une pétition "démarchage téléphonique : interdisons le fléau" selon un communiqué de lundi 20 janvier 2020.

La Côte-d’Or saisit la justice après un documentaire sur l’Aide sociale à l’enfance

Le président du département de la Côte-d'Or, François Sauvadet, a annoncé lundi 20 janvier 2020 avoir saisi la justice après la diffusion sur M6 d'un documentaire dénonçant les défaillances de l'aide sociale à l'enfance, dont une partie a été tournée à Dijon.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 
le 01/01 à 0h00
Vent
m/s
Pression
hPa
Humidité
%

Sondage