A Belfort, une association pour garder l'ingénierie dont GE "se désengage"

Publié le 17/02/2021 - 08:15
Mis à jour le 17/02/2021 - 08:16

 © Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
© Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort

L'Association de préfiguration de sociétés d'intégration et ingénierie systèmes (Apsiis) a pour but de développer des activités (création d'entreprises, partenariats avec des groupes...) dans l'ingénierie de projets dans le domaine de l'énergie pour "pérenniser" et "développer" l'emploi local dans cette spécialité, ont expliqué mardi ses fondateurs.

"Il s'agit d'ancrer ces compétences dont General Electric se désengage localement" au fur et à mesure de ses restructurations au détriment de Belfort, a expliqué Philippe Petitcolin, délégué CFE-CGC du site belfortain du groupe, l'un des initiateurs de l'association avec trois de ses homologues des syndicats CFE-CGC et Sud.

 L'association espère avoir dans les prochains mois "une trentaine d'adhérents", ingénieurs et cadres de GE, entrepreneurs locaux, consultants, universités, collectivités, dont "une dizaine d'industriels", a précisé M. Petitcolin.

Le groupe d'ingénierie Altran figure parmi les cinq sociétés adhérentes citées mardi lors de la présentation de l'association à la presse, "d'autres groupes" ayant également manifesté leur intérêt pour cette initiative, selon M. Petitcolin.

Apsiis cible "deux axes prioritaires" : l'hydrogène et le nucléaire, a-t-il ajouté. Agissant "comme un incubateur", l'association entend transformer les idées en "projets prêts à être financés", par exemple créer de nouvelles entreprises ou attirer à Belfort et ses environs des industriels extérieurs au territoire, a exposé Jean Maillard, ingénieur-consultant membre fondateur d'Apsiis.

L'initiative reçoit le soutien des pouvoirs publics, ce que traduit la présence parmi ses fondateurs de l'Agence économique régionale de Bourgogne-Franche-Comté. Fin 2020, le maire de Belfort Damien Meslot avait estimé qu'au fur et à mesure des différents plans sociaux, GE aurait supprimé "plus de 1.200 emplois directs" à Belfort sur les 4.300 personnes que comptait le site en 2015.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Premier confinement : les habitants moins victimes d’une dégradation financière en Bourgogne-Franche-Comté

Selon une étude de l’Insee publié le 4 mai 2021, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans en Bourgogne-Franche-Comté estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de la Covid-19. Tous les salariés n’ont pas pu bénéficier du travail à distance et des dispositifs de maintien dans l’emploi.

Commerce : Annie Genevard souhaite un assouplissement des règles de circulation en zone frontalière

La députée LR du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale a écrit ce mardi 4 mai 2021 à Alain Griset, ministre en charge des petites et moyennes entreprises (PME). Elle appelle à un assouplissement des règles de circulation en zone transfrontalière au moment de la réouverture des commerces le 19 mai 2021

Crise sanitaire : un an après, quel bilan dresser de l’économie mondiale ?

Un an après le premier confinement et le début de la crise mondiale, les États commencent à dresser un premier bilan de leurs économies : quels sont ceux qui s’en sortent le mieux et quels sont ceux qui sont encore à la traîne ? Pour Bruno Duchesne, Directeur Général de la BPBFC, la France fait partie des grands perdants…

Sondage – Quelle est la première chose que vous ferez le 19 mai ?

Le 19 mai 2021, commencera la deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants, la réouverture des magasins, des musées, des salles de spectacle, des cinémas avec une jauge maximum et des établissements sportifs de plein air. Et vous, ce jour-là, que comptez-vous faire ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.3
légère pluie
le 07/05 à 6h00
Vent
3.51 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
99 %

Sondage