À Besançon, elle frappe et menace de mort les membres d’une association et vandalise une voiture

Publié le 27/01/2023 - 09:33
Mis à jour le 27/01/2023 - 09:37

Les premiers faits remontent au 23 novembre 2022, quand une femme de 26 ans qui discutait dans les locaux de l’association Gare BTT, rue de l’Église à Besançon, avec plusieurs membres, est sortie de ses gonds.

 © Élodie R.
© Élodie R.

Suite à un refus des membres de l'association de lui donner 20€, elle s’est énervée et a quitté les lieux en passant par l’accueil de l’association pour s’emparer d’un portant métallique qu’elle a jeté sur Monsieur S, âgé de 25 ans. Elle a ensuite descendu les escaliers et claqué la porte contre le mur à plusieurs reprises avant de pousser Madame A., âgé de 54 ans. Grâce à l’intervention de Monsieur S, cette dernière n’a pas chuté et n’est pas blessée.

En tentant de fermer la porte derrière la mise en cause, Monsieur S. s’est pris un coup de poing au visage ce qui l’a quelque peu secoué. L’agresseuse l'a également attrapé par les cheveux pour lui porter plusieurs coups entraînant 2 jours d’ITT pour la victime.

Voiture dégradée

Dans son élan de violence, la femme de 26 ans a cassé plusieurs éléments d’un véhicule blanc appartenant à l’association, dont un essuie-glace et les rétroviseurs en mettant des coups de pieds. Une plainte a été déposée par l'association ASS SCE, propriétaire de la voiture. Le montant des réparations s’élève à 1.245,90€.

Les faits se poursuivent le 10 janvier 2023. Suite à une demande de quitter son logement, la mise en cause a menacé de mort Madame A. 

Ne déférant pas aux convocations, la mise en cause a été interpellée par les effectifs de la Bac pour être placée en garde à vue le 25 janvier. Lors de son audition, elle n’a pas reconnu les faits de violences rue de l’Église. Elle a également affirmé concernant les menaces de mort envers Madame A. qu’il s’agissait de "paroles sous le coup de l’énervement".

Elle crache sur une magistrate

Sa garde à vue s’est terminée le 26 janvier. Elle a ensuite été déférée devant Madame substitut du procureur en vue d’une convocation par procès-verbal à délai rapproché. Lors de sa présentation au parquet, elle a outragé la magistrate notamment en lui crachant dessus. Elle a de nouveau été placée en garde à vue.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.77
couvert
le 21/04 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %