Affaire Dupont de Ligonnès : un signalement effectué dans le Doubs

Publié le 06/04/2024 - 00:03
Mis à jour le 06/04/2024 - 00:03

Une femme a signalé en mars à la gendarmerie du Doubs avoir rencontré un homme ressemblant à Xavier Dupont de Ligonnès, recherché depuis 13 ans pour le meurtre de sa famille, a indiqué vendredi 5 avril 2024 le procureur de Besançon.

Xavier Dupont de Ligonnès © DR
Xavier Dupont de Ligonnès © DR

Deux autres personnes, qui ont également croisé le même homme, ont aussi jugé "possible" que cet homme soit "XDDL", a précisé Etienne Manteaux.

La femme qui a fait le signalement pense avoir pu croiser Xavier Dupont de Ligonnès lors d'une veillée de prières le 9 mars au sein de la communauté des soeurs dominicaines de Béthanie, à Montferrand-le-Château, à 15 kilomètres de Besançon.

Le fondateur au XIXe siècle de cette congrégation est le père Jean-Joseph Lataste, dont l'idée était la "réinsertion des prisonnières", a indiqué M. Manteaux. Les groupes de prières organisées dans la congrégation mélangent des laïcs et des religieux de tous âges, a-t-il ajouté.

Un dénommé "Jean" sans document d'identité

"Une des membres est venue accompagnée d'un dénommé Jean, dont la communauté +Le verbe de vie+ a été dissoute en juillet 2023 et qui a raconté marcher depuis sur les routes, sans documents d'identité", a précisé à l'AFP le magistrat, confirmant une information du quotidien L'Est Républicain. L'homme a été hébergé deux nuits par les participantes à la veillée, avant de repartir sur les chemins.

Le 12 mars, alors que la sortie d'un livre écrit par la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès était médiatisée, une participante a pensé avoir reconnu les traits du suspect dans ceux de Jean. Elle s'est rendue d'elle-même à la gendarmerie pour effectuer son signalement, ajoute M. Manteaux.

Des analyses ADN en cours

"Parmi sept personnes présentes à la veillée interrogées, quatre pensent qu'il ne s'agit pas du tout de Xavier Dupont de Ligonnès et trois", dont la personne qui a fait ce signalement, "disent que c'est possible que ce soit lui, mais aucune (des trois) ne le reconnait formellement", note M. Manteaux, qui a ouvert une enquête pour "recherche des causes de la disparition".

"Les gendarmes ont pu prélever des éléments, comme des canettes bues par le visiteur, qui vont être analysées, ce qui devrait permettre d'extraire une empreinte ADN. Elle pourra ensuite être transmise au parquet de Nantes en charge de l'enquête sur la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès", poursuit le magistrat.

1.700 signalements déjà reçus

"Ce signalement fait en effet l'objet de vérifications, comme les 1.700 que nous avons déjà reçus", a déclaré le procureur de la République de Nantes, Renaud Gaudeul. "Je ne peux vous communiquer plus d'éléments à ce stade et me dois de vous indiquer qu'il m'est difficile de communiquer à chaque nouveau signalement. Nous constatons une hausse au cours des derniers jours des signalements, vraisemblablement à la suite de la récente nouvelle médiatisation de cette affaire."

Xavier Dupont de Ligonnès est suspecté d'avoir tué en avril 2011 sa femme et ses quatre enfants, dont les corps ont été retrouvés à Nantes sous la terrasse de la maison familiale. Lui n'a jamais été retrouvé. L'enquête n'a pas déterminé s'il était mort ou en fuite.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.4
légère pluie
le 21/06 à 15h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
81 %